• (Traduction) Mapleshade's Vengeance - Chapitre 4

    (Traduction) Mapleshade's Vengeance - Chapitre 4

    by Flare

     

    Alors qu'ils atteignirent le chemin menant au ravin, les chatons traînaient les pattes de fatigue. « Nous y sommes presque, mes petits ! » miaula Ombre d'Érable d'un ton encourageant. Elle espérait pouvoir les installer dans la pouponnière pour les nourrir avant qu'Aile de Corbeau ne vienne la chercher. Petite Tache trébucha sur la pente de galets, Ombre d'Érable le laissa donc s'appuyer contre son épaule et soutint presque tout son poids alors qu'ils descendaient vers le tunnel d'ajoncs. Petit Pétale laissa échapper un énorme bâillement. « Je suis si fatiguée ! » murmura-t-elle.

    « J'ai faim, couina Petit Mélèze. Mon ventre gronde plus fort qu'un blaireau ! »

    Ils s'enfoncèrent dans le tunnel d'ajoncs en baissant la tête pour éviter de se prendre les brindilles dans les yeux. Ombre d'Érable suivit en poussant Petite Tache devant elle. Lorsqu'elle émergea du tunnel, Petit Mélèze et Petit Pétale s'étaient arrêtés net à l'entrée. « Avancez, » les précipita Ombre d'Érable en concentrant son attention sur Petite Tache qui vacillait sur ses pattes.

    « Il se passe quelque chose, » murmura Petit Pétale.

    Ombre d'Érable leva la tête. La clairière était encerclée de chats, tous les fixaient. Étoile de Chêne se tenait sur le promontoire tel une silhouette parmi les arbres. Aile de Corbeau était accroupi en-dessous, le regard féroce. Le lieutenant, Plume d'Abeille, était posté près du guérisseur, sa fourrure tigrée ébouriffée. Ombre d'Érable commença à trembler. Petite Tache se pressa contre elle. « Quel est le problème ? gémit-il.

    -Rien, ne t'inquiète pas, lui dit Ombre d'Érable. Va t'asseoir là-bas. » Elle lui indiqua un bouquet de fougères de la queue, au bord de la clairière. Les trois chatons s'y traînèrent en silence, blottis les uns contre les autres. 

    « Viens ici, Ombre d'Érable, » ordonna Étoile de Chêne.

    Les pattes lourdes comme de la pierre, la jeune guerrière s'avança jusqu'au centre de la clairière. « Qu'il y a-t-il, Étoile de Chêne ? »

    Le mâle brun sombre remua le bout de la queue. « Qui est le père de tes chatons ? demanda-t-il. Dis-nous la vérité ! »

    Avant qu'Ombre d'Érable ne puisse parler, une ombre rousse surgit à côté d'elle. Taches Rousses se faufila à travers un groupe de guerriers et rejoignit Ombre d'Érable sous le Promontoire. « Nous savons tous que c'est Truffe de Bouleau ! lança-t-elle à son chef. Pourquoi demandes-tu cela ? 

    -Je veux qu'Ombre d'Érable nous le dise d'elle-même, miaula Étoile de Chêne, la voix lourde de menace. Elle me fait croire que mon fils Truffe de Bouleau est leur père. Je ne peux imaginer qu'un de mes guerriers ose me prétendre de tels mensonges. »

    Ombre d'Érable mit tout son poids sur ses pattes arrière pour soutenir le regard du meneur. « N'importe quel clan serait fier de compter ces chatons dans leurs rangs, déclara-t-elle.

    -Même s'ils savent que ces chatons sont des clan-mêlés ? miaula Aile de Corbeau. Nous méritons de connaître la vérité, Ombre d'Érable. Pomme du Crépuscule est leur père, n'est-ce pas ? »

    Pendant un moment, la forêt entière sembla retenir son souffle. Puis un cri de pure horreur brisa le silence et Taches Rousses se jeta sur Ombre d'Érable. « Est-ce la vérité ? hurla-t-elle en griffant le museau de la guerrière. Qu'as-tu fait ? »

    Ombre d'Érable trébucha en arrière. « Arrête ! » haleta-t-elle. Elle essaya de lever ses pattes avant pour se protéger mais Taches Rousses l'avait clouée au sol. Soudain, elle fut libérée de son emprise et vit la femelle emmenée par Cœur de Fleur et Pelage de Graine. Ombre d'Érable se remit sur ses pattes. Du sang de sa paupière déchirée lui coulait dans ses yeux et sa joue lui faisait mal. Tout autour d'elle, les chats feulaient et murmuraient.

    Taches Rousses se dégagea des deux guerriers et foudroya Ombre d'Érable du regard. « Tu as trahi le nom de mon frère ! cracha-t-elle. Tu nous as tous trahis avec tes mensonges et ta déloyauté. Tu ne mérites plus de porter le nom de guerrier et cela vaut aussi pour ces...créatures clan-mêlées. » Elle retroussa les babines vers les trois chatons qui se recroquevillèrent sous les fougères. « Leur père a tué Truffe de Bouleau et Nuage de Fleur ! Chassez-les d'ici ! »

    Des gouttes écarlates des blessures d'Ombre d'Érable tombèrent sur l'herbe. « Pourquoi cela importe-t-il de savoir qui est leur père ? demanda-t-elle furieusement. J'ai donné au Clan du Tonnerre trois chatons en bonne santé. Je suis une reine et je devrais être traitée avec respect. Le Clan des Étoiles sait que nous avons besoin de plus de guerriers, les voilà ! » Sont-ils tous devenus fous pour me rejeter ainsi ? 

    Étoile de Chêne bondit du Promontoire et se tint devant elle, ses yeux jaunes embrasés par la haine. Il pencha la tête en avant jusqu'à ce qu'Ombre d'Érable puisse sentir son souffle sur son museau. « As-tu oublié que Pomme du Crépuscule a assassiné mon fils et Nuage de Fleur ? De tous les chats de cette forêt, pourquoi l'as-tu choisi lui ? N'espère pas obtenir mon pardon. » Il recula et leva la tête. « Tu as enfreint le code du guerrier et menti à tes camarades de Clan. Nous n'élèverons pas ces chatons au sein de notre camp, ni même de nos frontières ou de notre territoire. Prends-les et va-t-en. Tu n'es plus une guerrière du Clan du Tonnerre. »

    Ombre d'Érable vacilla. « Tu ne peux pas faire ça ! Ces chatons appartiennent au Clan du Tonnerre ! Tu dois nous laisser rester ! »

    Étoile de Chêne secoua la tête. « Non. » Il balaya la clairière du regard. « Aile de Corbeau m'a averti d'un présage qu'il a reçu, une rivière mystérieuse balayant trois morceaux de roseau dans sa tanière. Les roseaux ne poussent pas sur notre territoire, et certainement pas dans notre camp. Ces chatons n'apporteront rien d'autre que des problèmes ! 

    -Débarrasse-toi d'eux ! hurla Taches Rousses. Chasse-les d'ici ! 

    -Étoile de Chêne a raison, ils n'appartiennent pas à cette tribu, » grogna Cœur de Fleur.

    Ombre d'Érable regarda le mâle gris tigré avec horreur. « Tu as été mon mentor, Cœur de Fleur ! Tu sais que je n'aurais jamais trahi mon Clan ! 

    -C'est pourtant ce que tu as fait, répondit-il d'un ton bourru. J'ai honte de toi. » Il fit volte-face, et Ombre d'Érable sentit son cœur se briser en morceaux. 

    « Je ne l'oublierai jamais ! feula-t-elle en se tournant lentement vers chacun de ses camarades de clan. Vous nous avez trahis moi et mes chatons. Tu regretteras ce jour pour l'éternité, Clan du Tonnerre, je te le promets. » Elle rejoignit ses petits et les enroula de sa queue. « Nous n'avons plus rien à faire ici, leur dit-elle. Venez. »

    Elle les emmena à travers le tunnel d'ajoncs, puis sur le sentier. Petit Pétale trébucha et s'érafla la truffe sur une pierre, mais elle était trop fatiguée pour protester. Elle se remit simplement sur ses pattes et avança comme si elle savait qu'il ne servait plus à rien de se plaindre. Ombre d'Érable sentit son cœur se briser un peu plus. 

    « Pourquoi ne nous aiment-ils plus ? » pleurnicha Petite Tache alors qu'ils s'enfonçaient dans la forêt. Il avait commencé à pleuvoir et de grosses gouttes martelaient les fougères autour d'eux. « Parce que ce ne sont que des cervelles de souris aveugles et des cœurs de renards, feula Ombre d'Érable.

    -Tu dis des gros mots ! miaula Petit Mélèze. Tu peux pas dire ça ! 

    -C'est la vérité, répondit-elle d'un ton sinistre.

    -Qu'ont-ils dit à propos de notre père ? demanda Petit Pétale. Ils n'aiment pas Truffe de Bouleau non plus ? »

    Ombre d'Érable ressentit le besoin urgent de s'allonger et de sombrer dans un sommeil profond. « Je vous dirai tout plus tard, promit-elle. Nous devons d'abord atteindre la rivière. 

    -Nous allons encore nager ? pépia Petite Tache. Mais le chat du Clan de la Rivière a dit que nous devions rester loin de l'eau.

    -Tout est différent à présent, » murmura Ombre d'Érable.

    Lorsqu'ils émergèrent du couvert des arbres, la pluie battait si fort qu'Ombre d'Érable pouvait à peine garder les yeux ouverts. « Je ne veux plus nager, se lamenta Petit Mélèze. Je veux retourner à la maison. 

    -Nous n'avons plus de maison ! » lâcha Ombre d'Érable. Elle devait hausser la voix pour se faire entendre malgré la pluie battante qui résonnait sur la rive. « Oubliez le Clan du Tonnerre et la pouponnière. » Elle fixa la rivière. Le sommet des pierres de gué était tout juste visible au milieu des vagues agitées par le vent. « Nous n'aurons pas à nager toute la largeur de la rivière, dit-elle à ses chatons. Vous voyez ces rochers ? Nous devons juste nager d'une pierre à l'autre jusqu'à atteindre la rive opposée.

    -Mais c'est le territoire du Clan de la Rivière ! couina Petite Tache. Nous ne sommes pas supposés aller là-bas ! 

    -Tout va bien, miaula Ombre d'Érable d'un ton qu'elle espérait calme. Votre père sera heureux de nous voir. » Petit Mélèze pencha la tête d'un côté. « Je pensais que notre père était mort ! » Ombre d'Érable prit une profonde inspiration. « Vous vous rappelez de ce gentil chat du Clan de la Rivière qui a aidé Petite Tache aujourd'hui ? C'est lui votre père. Pas Truffe de Bouleau. » Petit Mélèze plissa le museau. « Mais ça n'a pas de sens. Notre père ne peut pas venir du Clan de la Rivière. Nous sommes des chats du Clan du Tonnerre ! 

    -Vous descendez pour moitié du Clan de la Rivière, lui dit la femelle rousse et blanche. C'est pourquoi vous étiez si à l'aise dans l'eau aujourd'hui. » Les trois chatons écarquillèrent les yeux semblables à des lunes. « C'est pour ça que nos camarades de clan sont en colère contre nous ? demanda Petit Pétale.

    -Oui, » miaula Ombre d'Érable. Elle sentit sa fourrure se hérisser sur son échine. « Mais ils se trompent, grogna-t-elle. Ils changeront d'avis bientôt lorsque nous vivrons dans le Clan de la Rivière. Tout ira bien. » Elle poussa Petit Pétale plus près de la rivière. « Allez, nous devons traverser avant la nuit. »

    Le petit chaton brun recula. « Je ne veux pas ! gémit-elle. Il y a trop d'eau ! 

    -Tu t'en sortiras très bien, » insista Ombre d'Érable. Elle rassembla Petite Tache et Petit Mélèze près de leur sœur. « Je serai juste derrière vous. »

    Petite Tache regarda en arrière par-dessus son épaule. « Tu promets que tout ira bien ? 

    -Je le promets. »

    Le mâle roux et blanc s'avança bravement entre les vagues. Presque immédiatement, l'eau lui recouvrit la tête mais il réussit à se frayer un chemin en crachotant. Son frère et sa sœur le suivirent. Ombre d'Érable regarda les trois petites têtes atteindre la première pierre de gué. Ils sortirent brusquement et restèrent immobiles, le ventre immergé, tremblants.

    « Attendez-moi ! » lança Ombre d'Érable. « J'arrive ! » Serrant les mâchoires, elle plongea dans la rivière. L'eau s'engouffra dans sa fourrure et la refroidit jusqu'aux os. Elle se força à s'éloigner de la rive et prit appui sur ses pattes pour se propulser vers les pierres de gué. Je dois le faire pour mes chatons, se dit-elle à elle-même, haïssant chaque instant de sa traversée. Soudain, il y eut un grondement venant de quelque part en amont. « Nage plus vite ! » hurla Petit Pétale. « Quelque chose arrive ! »

    Ombre d'Érable tourna la tête et vit un mur d'eau foncer droit sur elle, transportant tout un tas de débris et de branches vers l'avant. Elle pagaya de plus belle mais le courant l'éloignait des pierres et de ses chatons. « Tenez bon ! » hurla-t-elle à ses petits alors que la vague s'écrasa sur sa tête. Ombre d'Érable fut projetée au fond de la rivière par la force de l'inondation. Des branches lui martelèrent le corps et, lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle ne vit rien d'autre que des bulles et des galets agités par le courant. Ses poumons la brûlaient. Elle se fraya un chemin jusqu'à la surface et reprit une bouffée d'air, haletante. Ses pattes avant agitées heurtèrent quelque chose de dur ; sortant les griffes, elle réussit à se hisser sur le rocher. Elle avait réussi à atteindre la première pierre de gué. La femelle regarda autour d'elle.

    Les chatons avaient disparu. Ombre d'Érable fixa l'eau avec horreur. Mes enfants ! Où êtes-vous ? L'espoir qu'ils aient atteint la deuxième pierre s'évanouit lorsqu'elle vit trois petites formes balayées vers l'aval. 

    « Au secours ! » gémit Petit Pétale avant qu'une vague ne la repousse plus loin.

    Ombre d'Érable s'élança dans l'eau et pagaya furieusement vers ses chatons. Une forme pâle surgit devant elle. Elle l'atteignit et réussit à accrocher sa fourrure détrempée d'une griffe. C'était Petite Tache. Ses yeux étaient fermés.

    « Réveille-toi ! hurla Ombre d'Érable. Tu dois nager ! » 

    Un faible miaulement retentit à côté d'elle. Ombre d'Érable releva la tête et balaya les vagues du regard. Petit Mélèze était cramponné à une branche qui surplombait la rivière. Agrippant Petite Tache avec ses mâchoires, Ombre d'Érable se projeta vers l'arbre. Elle essaya de remonter Petite Tache hors de l'eau mais le chaton était trop lourd. Il échappa à son emprise.

    « Non ! » miaula Ombre d'Érable alors que son fils disparaissait dans les eaux noires.

    Petit Mélèze perdit prise et atterrit dans l'eau à côté d'elle. Ombre d'Érable plongea ses crocs dans sa nuque mais la force du courant était bien trop importante. Petit Mélèze fut emmené loin d'elle et balayé en un minuscule cri. 

    « Ombre d'Érable ! Ombre d'Érable ! Attrape la branche ! » Un cri effréné retentit depuis la rive. Ombre d'Érable vit Pomme du Crépuscule patauger dans la rivière, la fourrure hérissée d'inquiétude. Il désigna l'arbre en surplomb de la queue. « Accroche-toi et je te tirerai hors de là ! » Ombre d'Érable était à peine consciente lorsqu'elle plongea ses griffes dans l'écorce. Elle se sentit tirée hors de l'eau puis de fortes mâchoires se plongèrent dans sa fourrure et la transportèrent sur les pierres de la rive. Pomme du Crépuscule la fixa. « Au nom du Clan des Étoiles, qu'est-ce que tu fais ? Où sont les chatons ? »

    Deux autres formes apparurent à ses côtés. « Que fait un chat du Clan du Tonnerre dans la rivière ? » demanda l'un. Ombre d'Érable reconnut Patte d'Eau, un jeune mâle.

    « C'est Ombre d'Érable ? demanda son compagnon.

    -Je pense que oui, Queue d'Anguille, » miaula Patte d'Eau. Il s'approcha, sa fourrure gris pâle brillante dans la faible lumière.

    « Mes chatons, grinça Ombre d'Érable. Sauvez...mes chatons...»

    Le museau de Pomme du Crépuscule apparut au-dessus d'elle, ses yeux écarquillés d'horreur. « Tu es en train de me dire que les chatons sont dans la rivière ? »

    La femelle rousse et blanche acquiesça, trop faible pour parler. Queue d'Anguille bondissait le long de la rive. « Si il y a des chatons là-dedans, ils sont en grand danger ! » miaula-t-elle par-dessus son épaule. Patte d'Eau accourut près d'elle. Pomme du Crépuscule s'accroupit à côté d'Ombre d'Érable. « Je les trouverai, je le promets, » murmura-t-il. Puis il s'éloigna d'elle. Ombre d'Érable ferma les yeux. Clan des Étoiles, aidez mes chatonspria-t-elle. Rien de tout cela n'est de leur faute. Prenez-moi s'il le faut mais, s'il vous plaît, épargnez-les 

    Elle resta immobile, sentant sa fourrure sécher peu à peu, jusqu'à ce qu'elle entende des bruits de pas retentir sur les galets. Elle leva le museau et vit Pomme du Crépuscule approcher. Dans l'obscurité, elle ne pouvait distinguer son expression. « Tu les as trouvés ? 

    -Oui, miaula-t-il. Nous les avons trouvés. »

    Ombre d'Érable se hissa tant bien que mal sur ses pattes. « Où sont-ils ? »

    Sans un mot, Pomme du Crépuscule se tourna et l'emmena en aval. Il se fraya un chemin dans un bouquet de roseaux et poussa Ombre d'Érable en avant avec sa queue. Queue d'Anguille et Patte d'Eau étaient penchés sur trois petits corps sombres. Queue d'Anguille releva la tête, ses yeux brillants de compassion. « Je suis tellement désolée, miaula-t-elle. Nous n'avons pas pu les sauver. »

    Un cri effroyable fendit l'air. Ombre d'Érable se demanda d'où venait le bruit jusqu'à ce qu'elle réalise que sa gueule était grande ouverte. Elle ferma les mâchoires en un claquement et s'avança d'un pas vers ses chatons. Ses pattes tremblèrent et soudain, elle se retrouva allongée près d'eux et les léchait désespérément chacun à leur tour. « Réveillez-vous, mes petits, miaula-t-elle. Nous avons réussi à traverser la rivière. Vous êtes en sécurité maintenant ! »

    Mais les corps roulèrent mollement sous ses coups de langue, et leurs yeux restèrent fermés. Ombre d'Érable pressa son museau contre la joue froide de Petite Tache. « Tu avais promis que tu ne me quitterais jamais, » murmura-t-elle. Tu m'avais promis que tout se passerait bien. La voix de Petite Tache retentit dans son esprit. « Je suis désolée ! gémit Ombre d'Érable. J'essayais de vous trouver un nouveau foyer. Je ne savais pas quoi faire d'autre. 

    -De quoi tu parles ? » Pomme du Crépuscule sembla abasourdi. « Tu veux dire que tu as délibérément essayé de traverser la rivière ? En plein milieu d'une inondation ? »

    Ombre d'Érable tourna la tête dans sa direction. « Le Clan du Tonnerre nous a chassé, expliqua-t-elle. Nous n'avions nulle part d'autre où aller.

    -Je ne sais pas ce qui se passe ici, mais nous devons ramener ces chatons à Étoile Sombre, miaula Queue d'Anguille. Il doit être mis au courant. »

    Pendant un moment, Pomme du Crépuscule sembla désapprouver puis il acquiesça. « Tu as raison. Venez, nous porterons un chaton chacun. Ombre d'Érable, suis-nous. »

    Les guerriers du Clan de la Rivière prirent délicatement les petits corps trempés dans leur gueule et les portèrent lentement le long du rivage. Ombre d'Érable titubait derrière eux, trop engourdie pour avoir les idées claires. Près d'eux, la rivière s'était calmée et l'eau lapait la rive comme une langue de chat, produisant ainsi un doux bruit réconfortant qui résonnait dans l'air calme. Ombre d'Érable attendit que Pomme du Crépuscule trouve une excuse afin de pouvoir rester seul avec elle pour qu'ils puissent pleurer leurs enfants ensemble avant de faire face au reste du clan. Mais il ne tourna même pas la tête pour la regarder. Il ne m'a même pas demandé leurs noms. Les guerriers se faufilèrent entre de hauts roseaux sur un sentier étroit au sol brun et dense. Il déboucha sur une clairière éloignée de l'eau par des tas de terre et de branches étroitement tissées, comme un immense nid. Ombre d'Érable croisa le regard de nombreuses paires d'yeux cachés dans les roseaux et elle sentit sa fourrure trempée frémir. 

    Une femelle rousse courut vers Pomme du Crépuscule. Ombre d'Érable la reconnut aussitôt; c'était Éclat de Roseau, la guerrière qui tournait autour de Pomme du Crépuscule à l'Assemblée. 

    « Quelqu'un est tombé dans la rivière ? s'exclama Éclat de Roseau. Tu vas bien ? »

    Le guerrier du Clan de la Rivière déposa le corps sans vie de Petit Pétale aussi délicatement que si elle dormait et effleura le flanc d'Éclat de Roseau du bout de la queue. « Je vais bien. Je dois parler avec Étoile Sombre. »

    Éclat de Roseau resta là où elle est. Son regard se posa sur Ombre d'Érable avant de fixer le guerrier de nouveau. « Qu'est-ce qu'elle fait ici ? Que se passe-t-il, Pomme du Crépuscule ? » Un mouvement retentit de l'autre côté de la clairière et Étoile Sombre sortit des roseaux. Tous les félins se turent. Pomme du Crépuscule s'avança. « Trois chatons se sont noyés dans la rivière, » annonça-t-il.

    Demande-moi leurs noms ! hurla Ombre d'Érable en son for intérieur.

    Pomme du Crépuscule fixa ses pattes. « Je...je suis leur père. »

    Ombre d'Érable retint son souffle. C'était l'occasion pour Pomme du Crépuscule de supplier son chef pour qu'elle reste, d'expliquer qu'Ombre d'Érable méritait sa place au sein du Clan de la Rivière parce qu'elle avait porté ses petits. Les prunelles d'Étoile Sombre se réduisirent à deux fentes. « Que veux-tu dire, Pomme du Crépuscule ? De quoi parles-tu ? 

    -Je suis tellement désolé Éclat de Roseau, soupira Pomme du Crépuscule. S'il te plaît, pardonne-moi. »

    Le bout de la queue de la femelle frémit. « Te pardonner pour quoi ? »

    Ombre d'Érable vit l'inquiétude dans le regard d'Éclat de Roseau et ressentit quelque chose au fond d'elle se transformer en glace. Cette femelle était plus qu'une camarade de clan pour Pomme du Crépuscule. Le guerrier inclina la tête et continua. « Il y a bien des lunes, je voyais Ombre d'Érable en cachette. » Les félins du Clan de la Rivière poussèrent un hoquet de surprise. L'un d'eux, un vieux mâle tigré, feula, « Traître ! » Ombre d'Érable garda son regard fixé sur Étoile Sombre. Elle doit me prendre en pitié. J'ai perdu mon foyer et mes chatons. Je n'ai plus que Pomme du Crépuscule.

    « Tu connaissais l'existence de ces chatons ? » demanda Étoile Sombre. Le bout de sa queue remuait nerveusement. Pomme du Crépuscule acquiesça et Éclat de Roseau poussa un doux gémissement. « Ombre d'Érable m'a annoncé qu'elle les élèverait dans le Clan du Tonnerre, » miaula Pomme du Crépuscule. « Je...je savais que j'avais commis une erreur alors je n'ai rien dit à mes camarades de clan. »

    Une erreur ? Ombre d'Érable grimaça presque en voyant la douleur dans le regard vert pâle de Pomme du Crépuscule. Presque, mais pas assez. La glace se répandait en elle plus vite que le gel de la mauvaise saison. Bientôt, je ne ressentirai plus rien, pensa-t-elle.

    « Je n'aurais jamais du trahir mon clan en rencontrant Ombre d'Érable, continua Pomme du Crépuscule. Je le regretterai toute ma vie et je ne peux que vous supplier d'accepter mes excuses.

    -Pourquoi ces chatons se trouvaient-ils là cette nuit ? » s'enquit Étoile Sombre en regardant les trois pitoyables corps sans vie. Ombre d'Érable ouvrit la gueule pour s'expliquer mais Pomme du Crépuscule la devança. « Le Clan du Tonnerre a appris la vérité et Ombre d'Érable a du s'enfuir. La rivière était inondée et les chatons étaient trop jeunes pour la traverser. » Sa voix vacilla. Ombre d'Érable le fixait. Tu parles comme si c'était de ma faute ! 

    Étoile Sombre miaula, « La perte de chatons est une perte pour chacun de nous. Mais tu as transgressé le code du guerrier, Pomme du Crépuscule. Comment pourrais-je à nouveau te faire confiance ? »

    Éclat de Roseau s'avança au côté de Pomme du Crépuscule, sa fourrure se mélangeait à la sienne. « Il n'y a pas de chat plus loyal envers le Clan de la Rivière que Pomme du Crépuscule, déclara-t-elle. Si je suis capable de le pardonner pour ses erreurs du passé, alors tu devrais faire de même, Étoile Sombre. »

    Des murmures retentirent de toute part de la clairière. Ils semblaient impressionnés par la confiance d'Éclat de Roseau. Étoile Sombre attendit que les murmures cessent, puis acquiesça. « Ce n'est pas un bon moment pour perdre des guerriers. Pomme du Crépuscule, je suis consciente que tu es désolé pour ce que tu as fait et que tu as été suffisamment puni par la mort de tes chatons. Je te permets de rester au sein du Clan de la Rivière - mais sache que moi et le reste de tes camarades te surveilleront. Tu devras regagner notre confiance. »

    Le guerrier inclina la tête si bas que son museau toucha presque les roseaux sous ses pattes. « Je n'oublierai jamais ta compassion, Étoile Sombre, » murmura-t-il. « Merci. Je promets que ma loyauté va uniquement au Clan de la Rivière et à mes camarades. » Il jeta un œil vers Éclat de Roseau, qui lui rendit son regard. Étoile Sombre remua la queue. « Chute de Pluie, aide Patte d'Eau et Queue d'Anguille à enterrer ces chatons. L'erreur de leur naissance n'est pas de leur faute. Puissent-ils reposer en paix sur notre territoire, à présent. »

    Ombre d'Érable peina à retrouver sa voix. « Et...et moi ? croassa-t-elle. Je peux rester ici avec mes chatons ? »

    Le chef du Clan de la Rivière la fixa. « Non, tu ne peux pas. Tu quitteras ce territoire une bonne fois pour toutes et tu ne poseras plus une seule patte près de nos frontières. Comme Pomme du Crépuscule, je pense que la perte de tes chatons est une punition suffisante. Autrement, sois certaine que mes guerriers t'arracheront la fourrure pour ce que tu as fait. 

    -Mais la nuit tombe ! » protesta Ombre d'Érable. « Où vais-je aller ? Pomme du Crépuscule, aide-moi ! »

    Le guerrier brun pâle secoua la tête. « Pourquoi le ferais-je ? C'est de ta faute si ces chatons sont morts. Je ne veux plus jamais te revoir. »

    Éclat de Roseau se pressa un peu plus contre le flanc de Pomme du Crépuscule. « Va-t-en, Ombre d'Érable, feula-t-elle. Tu as causé assez de problèmes pour ce soir. »

    Ombre d'Érable baissa les yeux vers ses chatons noyés. « Je ne peux pas les laisser, murmura-t-elle. Ils sont tout pour moi.

    -Et maintenant ils sont morts, » grogna Pomme du Crépuscule. « Sois reconnaissante que l'on te montre un peu de pitié, Ombre d'Érable, avant que l'on ne te chasse. »

    Ombre d'Érable regarda le chat dont le visage avait occupé son esprit pendant tant de lunes. Elle pensait connaître chaque recoin de sa fourrure, l'angle de toutes ses moustaches, mais maintenant elle ne le reconnaissait plus du tout. La froideur l'enveloppa jusqu'à ce qu'elle la sente lui crever les yeux. Elle ressentit une légère satisfaction lorsque Pomme du Crépuscule détourna son regard d'elle. « Tu disais que tu m'aimais ! feula Ombre d'Érable. J'ai souffert pour porter tes chatons ! Et maintenant tu me traites comme un vulgaire morceau de gibier. Tu le regretteras, Pomme du Crépuscule. C'est la dernière promesse que je te fais. »

    Elle fit volte-face et tituba vers l'extérieur de la clairière en suivant aveuglément les chemins à travers les roseaux. Elle atteignit le marquage de la frontière qui suggérait la fin du territoire du Clan de la Rivière. Elle était à peine consciente de traverser le chemin de pierre grise. Puis une forme massive aux bouts pointus surgit des ombres, une sorte de nid de Bipèdes. Elle trouva un trou dans le mur et se glissa dans un endroit qui sentait le moisi et le foin. Ombre d'Érable s'effondra sur un bouquet de tiges séchées et poussiéreuses et ferma les yeux. Le sommeil l'emporta et ses rêves se remplirent de la vue de ses chatons, éloignés d'elle par une vague d'eau noire, criant après une aide qui ne viendrait jamais.

     

    Traduction de Mapleshade's Vengeance effectuée par Ðidychu

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Avril à 18:14

    trop tristecry, pauvre Ombre d'érable, elle me fait pitié des fois...

    2
    Vendredi 3 Avril à 18:26

    Oui, elle a été traitée de façon injuste comparé à Appledusk

    3
    Samedi 4 Avril à 11:11

    c'est vraiment injuste, Plume Grise et Feuille de lune par exemple ils n'ont pas été bannis eux, ok ils ont souffert mais pas à ce point... 

    4
    Dimanche 5 Avril à 12:31

    Pomme du Crépuscule s'en sort juste avec un avertissement c'est fou quoi et oui, c'est vrai ^^' c'est une question d'époque je suppose (et puis pour Feuille de Lune le chef était Etoile de Feu donc je pense qu'il allait pas exclure sa fille)

    5
    Dimanche 5 Avril à 12:49
    Et aussi le fait que Truffe de Bouleau ait été "tué" par Pomme de Crépuscule a pas du aider Étoile de Chêne à être neutre et réfléchi *tousse*
    6
    Dimanche 5 Avril à 13:06

    Oui ça n'aide pas beaucoup

    Pomme de Crépuscule je te hais

    7
    Dimanche 5 Avril à 14:43
    J'avais vu que Pomme de Crépuscule était peu appreciable, mais là...
    Je comprends pas trop les gens qui le défendent en disant "oui mais ses chatons sont morts il en voulait à Ombre d'Érable"
    J'ai plus l'impression qu'en la blâmant il utilise ça comme prétexte (il a pas l'air préoccupé que ce soit ses chatons à lui) pour faire le bon guerrier et tout rejeter sur Ombre d'Erable.
    8
    Dimanche 5 Avril à 16:58

    Je suis totalement d'accord, il a fait une erreur il doit assumer c'est tout, laisser Ombre d'érable comme ça alors qu'elle vient de toute perdre c'est juste un acte immonde, et oui effectivement il a l'air de s'en foutre complètement que ses enfants soient morts ? Il voulait juste rester en sécurité dans son Clan

    9
    Dimanche 5 Avril à 17:10
    Ç'aurait pu être intéressant après de voir son point de vue sur l'histoire,et il est vrai qu'Ombre d'Érable a fait également une erreur en faisant traverser des chatons épuisés dans une rivière, mais c'est vraiment dur de pas blâmer Pomme de Crépuscule en voyant sa réaction (lâche).
    10
    Dimanche 19 Avril à 16:11

    PAUVRES CHATONS !!!cry

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Lundi 1er Juin à 13:02

    Ma pauvre Ombre d'érable cry

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter