• (Traduction) Mapleshade's Vengeance - Chapitre 1

    (Traduction) Mapleshade's Vengeance - Chapitre 1

    by uneasywolf

    « Fais attention, Ombre d'Érable ! Tu m'as marché sur la queue ! » feula un guerrier du Clan du Vent.

    -Désolée, Vol de Martinet, » s'excusa Ombre d'Érable en s'enfonçant un peu plus dans la foule de chats. La lumière de la lune teintait leurs pelages d'argent. De la fourrure chatouillait la truffe d'Ombre d'Érable tant les félins étaient nombreux. Au-dessus d'elle, la voix d'Étoile de Chêne résonnait contre les troncs de quatre gigantesques chênes. 

    « Mes guerriers ont traqué les vipères jusqu'à leurs nids aux Rochers aux Serpents et ont bloqué les trous avec des pierres, reporta le chef du Clan du Tonnerre. Grâce à leur courage, plus aucune vipère n'a été repérée sur notre territoire.

    -Ils ont eu de la chance de ne pas se faire mordre, grogna un ancien du Clan de l'Ombre près de l'oreille d'Ombre d'Érable.

    -Et comment, acquiesça son camarade. Tu te souviens quand Nuage de Marais est tombé sur une vipère lors de sa première patrouille ? Quelle horrible façon de mourir. »

    Le premier chat haussa les épaules. « J'ai vu pire. »

    Ombre d'Érable roula des yeux. Allez faire confiance à des chats qui comparent les morts de leurs camarades ! Elle contourna un rocher et arriva parmi un groupe de chats du Clan de la Rivière. Instantanément, leurs pelages se hérissèrent et elle sentit sur elle leur regard brûlant. « Il y a peut-être une trêve ce soir, gronda un guerrier noir nommé Chute de Pluie. Mais je ne tenterais pas ta chance si j'étais toi, crotte de souris du Clan du Tonnerre ! »

    Ombre d'Érable baissa la tête. « Je ne veux aucun mal, miaula-t-elle. Je ne reste pas. 

    -Parfait, » grommela un chat qu'elle ne pouvait voir.

    Ombre d'Érable força sa fourrure à se remettre en place alors qu'elle passait parmi les guerriers hostiles. Elle ne pouvait pas blâmer la colère du Clan de la Rivière. Le Clan du Tonnerre avait remporté la dernière bataille pour conquérir les Rochers du Soleil ; la défaite leur était plus amère que tout.

    « Souviens-toi de ce qui est arrivé à Truffe de Bouleau et Nuage de Fleur, murmura Chute de Pluie à son oreille, si près qu'Ombre d'Érable pouvait sentir la chaleur de son haleine poissonneuse. Ces rochers nous appartiennent, et nous tuerons autant de vos guerriers qu'il le faudra jusqu'à ce que vous nous les rendiez. »

    Ombre d'Érable frissonna lorsqu'un souvenir lui traversa l'esprit : Pomme du Crépuscule, un guerrier du Clan de la Rivière brun pâle aux yeux verts perçants, frappant Truffe de Bouleau si fort que le chat du Clan du Tonnerre avait perdu l'équilibre et était tombé du sommet des Rochers du Soleil. Il avait atterri dans la rivière en crue. Son apprentie Nuage de Fleur avait sauté pour le secourir et avait lutté pour garder la tête de Truffe de Bouleau en dehors de l'eau mais le courant était trop fort et ils avaient été balayés vers l'aval, vers des rochers à moitié submergés. Pendant un terrible instant, leurs deux têtes tigrées sombres et grises étaient sorties de l'eau, criant de peur, puis s'étaient évanouies dans l'écume tumultueuse. Leurs corps avaient été retrouvés juste au-delà des pierres, rejetés sur la rive du Clan du Tonnerre comme s'ils avaient fourni un dernier effort pour rentrer chez eux.

    Ombre d'Érable ravala une bouffée de rage envers les guerriers qui l'entouraient. Pourquoi le Clan de la Rivière voulait-il tant se battre pour quelques rochers qui se appartenaient clairement au territoire du Clan du Tonnerre ? Elle baissa la tête et se fraya un chemin à travers le rassemblement de félins hostiles. Elle atteignit le bord de la combe où les ombres se regroupaient plus densément, assez sombres pour la dissimuler. Soudain, une forme brun pâle surgit en face d'elle, et les narines d'Ombre d'Érable frétillèrent en sentant l'odeur du poisson. Elle leva la tête, le cœur battant.

    « Qu'est-ce que tu fiches ici ? » feula Pomme du Crépuscule. Ses longues griffes luisaient au clair de lune lorsqu'il les plongea dans l'herbe. Les mots d'Ombre d'Érable semblaient bloqués dans sa gorge. Elle plongea son regard dans les yeux couleur de houx du guerrier du Clan de la Rivière et essaya de garder une respiration calme. Elle se demanda si l'un de ses camarades de Clan pouvait la voir. Pomme du Crépuscule s'avança d'un pas et baissa la tête jusqu'à ce que son museau effleure le bout de l'oreille d'Ombre d'Érable. « Tu sais à quel point c'est dangereux pour toi d'être là. Que se passerait-il si l'un de tes camarades te voyait en train de me parler ? »

    Ombre d'Érable s'avança jusqu'à presser sa joue contre la douce fourrure du poitrail de Pomme du Crépuscule. « Je devais te parler, murmura-t-elle. Cela fait trop longtemps. Je t'ai attendu chaque nuit au sycomore, mais tu n'es jamais venu. »

    Le souffle du mâle réchauffa l'arrière de sa nuque. « Je sais, ronronna-t-il. Mais depuis la bataille, nous avons doublé nos patrouilles frontalières, et ce même après le coucher du soleil. Je ne peux pas traverser la rivière sans être repéré. » Il recula d'un pas, et Ombre d'Érable sentit un courant d'air froid sur sa fourrure. « J'essayerai d'être là lors de la nouvelle lune. Les choses se seront peut-être calmées d'ici-là. 

    -Si seulement tu n'avais pas tué Truffe de Bouleau, murmura Ombre d'Érable. De tous nos guerriers, il fallait que ça tombe sur le fils d'Étoile de Chêne ! »

    Elle sentit Pomme du Crépuscule se raidir sous son pelage. « C'était un accident, grogna-t-il. Je n'ai jamais voulu le faire tomber dans la rivière. »

    Ombre d'Érable ferma les yeux. « Ce n'est pas l'avis de mes camarades de Clan. Ils te blâment pour nos deux pertes.

    -Alors ce ne sont que des idiots, frémit Pomme du Crépuscule. Les Rochers du Soleil ont toujours rendu nos Clans dignes de cervelles de souris. » Il donna un coup de langue sur la tête d'Ombre d'Érable. « Loué soit le Clan des Étoiles, tu n'as pas été blessée durant la bataille. »

    Ombre d'Érable leva les yeux vers lui. Oh mon précieux guerrier. Je t'aime de tout mon cœur. « Il y a quelque chose que tu dois savoir, » miaula-t-elle.

    Pomme du Crépuscule regardait par-dessus sa tête, vers la combe plongée de lumière où son Clan se trouvait. « Cela peut-il attendre ? 

    -Je ne pense pas. » Ombre d'Érable prit une profonde inspiration. « J'attends tes chatons. »

    Les yeux de Pomme du Crépuscule s'illuminèrent lorsqu'il les écarquilla. « Tu es sûre ? »

    Ombre d'Érable acquiesça. Le guerrier du Clan de la Rivière enroula sa queue sur son dos. « Je vais être père, ronronna-t-il. Incroyable. » Il pencha la tête d'un côté. « Mais ces chatons seront des Clans-mêlés. Moitié Clan de la Rivière. Comment les tiens réagiront-ils ? 

    -Ils ne le sauront pas, » répondit Ombre d'Érable, elle vit Pomme du Crépuscule tressaillir. « Du moins, au début, continua-t-elle. Je les élèverai au sein du Clan du Tonnerre jusqu'à ce qu'ils soient pleinement acceptés. Puis chacun sera capable de faire face à la vérité. En quoi est-ce si important que leur père vive dans un Clan différent ? » La fourrure des épaules de Pomme du Crépuscule se hérissa. « Tu as grande foi en tes camarades de Clan, murmura-t-il.

    -Non, j'ai foi en nos ancêtres et envers le code du guerrier. 

    -Tu penses que le Clan des Étoiles approuve ce que nous faisons ? » Pomme du Crépuscule plissa les yeux.

    « Je pense que nos ancêtres savent que nos Clans ont besoin de chatons, et nous leur en donnons. Comment des chatons innocents ne pourraient-ils pas avoir leur bénédiction ? Ils grandiront et deviendront de bons guerriers, loyaux aux Clans du Tonnerre et de la Rivière équitablement. » Ombre d'Érable se détourna avant que Pomme du Crépuscule ne puisse ajouter quoi que ce soit. « Je dois retourner auprès des miens avant qu'ils ne viennent me chercher. Peut-être que ce serait préférable si nous ne voyions plus jusqu'à ce que les chatons naissent. » Elle regarda en arrière par-dessus son épaule. « Mais je penserai à toi tous les jours, mon amour. »

    Alors qu'elle s'engageait dans les ombres qui entouraient la combe, Ombre d'Érable entendit des bruits de pas rapides. « Pomme du Crépuscule ! Te voilà ! Je te cherchais ! » Ombre d'Érable s'arrêta, espérant que ses taches blanches ne se remarqueraient pas sous le clair de lune. Une femelle roux sombre se pressa contre l'épaule de Pomme du Crépuscule. « L'un des anciens du Clan de l'Ombre est en train de raconter une histoire à propos d'un chat qui aurait avalé une grenouille vivante, miaula-t-elle. Viens écouter, c'est vraiment amusant ! »

    Avec un regard inquiet vers les ombres où Ombre d'Érable se trouvait, Pomme du Crépuscule suivit la femelle vers le groupe de chats. La guerrière rousse enroula sa queue jusqu'à la reposer sur l'échine de Pomme du Crépuscule.

    Ombre d'Érable retroussa les babines. Écarte-toi de lui, Éclat de Roseau ! Il est à moi ! Nos chatons te le prouveront ! 

     

    « Ombre d'Érable, réveille-toi ! » Un petit museau roux pointa à travers les branches qui abritaient la tanière des guerriers. « Plume d'Abeille veut que tu partes pour la patrouille de l'aube. Tu es en retard ! 

    -D'accord, Nuage d'Ortie, j'arrive. » Ombre d'Érable se mit lourdement sur ses pattes. La nuit dernière, elle avait sentit ses chatons bouger en elle pour la première fois. Est-ce parce-que votre père connait votre existence, à présent ? Elle tourna la tête pour lécher la fourrure ébouriffée de son flanc puis se fraya un passage hors de la tanière. Elle se sentait étrangement lourde, déséquilibrée à cause de son ventre gonflé.

    L'air dans la clairière était calme et froid et sentait les feuilles mortes et la terre humide. Le petit apprenti roux bondit autour d'Ombre d'Érable. « Dépêche-toi ! Depuis quand es-tu si lente ? »

    Ombre d'Érable lui donna un léger coup de queue. « Que ferait Taches de Biche si tu lui parlais comme cela, hmmm ? »

    Nuage d'Ortie se mit à fixer le sol à la mention de son mentor. « Elle m'enverrait probablement m'occuper des tiques de Poil de Lapin pour une lune, » admit-il. 

    Ombre d'Érable ronronna, trop joyeuse en pensant à ses chatons pour se mettre en colère. « Tu as de la chance que je ne te punisse pas alors. Maintenant, va-t-en et laisse-moi parler à Plume d'Abeille. »

    L'apprenti décampa en laissant échapper un couinement. Ombre d'Érable se dirigea vers le lieutenant du Clan du Tonnerre qui se tenait à côté de l'entrée de la tanière d'Étoile de Chêne. à son approche, le mâle au pelage brun sombre tigré salua Ombre d'Érable d'un signe de tête.

    « J'aimerais que tu te joignes à la patrouille de l'aube, s'il te plaît, miaula-t-il. Taches Rousses la mènera. 

    -En fait, il y a quelque chose que j'aimerais te dire, » commença Ombre d'Érable. Ses pattes la picotaient. « Je ne pourrai plus accomplir mes tâches habituelles pour un moment. J'attends des chatons. »

    Plume d'Abeille cilla. « Oh. Bien. Je...euh...ne m'y attendais pas. Bien, fais ce que bon te semble. Étoile de Chêne est-il au courant ? 

    -Pas encore. Je pourrais peut-être travailler au camp aujourd'hui ? » suggéra Ombre d'Érable. Elle ne put s'empêcher de regarder la courbe de son ventre. « Je pourrais récolter de la mousse pour les anciens, si tu veux.

    -Ce serait super, » miaula Plume d'Abeille. Il se dandina sur ses pattes. « Et, euh, félicitations.

    -Merci, ronronna la guerrière. Ce sont d'excellentes nouvelles, n'est-ce pas ?

    -En effet, miaula Plume d'Abeille. Et ces chatons...leur père...?

    -Je les élèverai seule,»  répondit fermement Ombre d'Érable. 

    Le lieutenant sembla surpris pendant un moment, puis inclina la tête. « Puisse le Clan des Étoiles éclairer ton chemin et celui de tes chatons. »

    Toujours frémissante de joie, Ombre d'Érable se tourna et revint vers la clairière. Maintenant qu'on n'avait plus besoin d'elle pour la patrouille de l'aube, elle pouvait retourner dans son nid jusqu'à ce que les autres se réveillent. Elle savait qu'elle devait conserver ses forces pour le moment où les chatons arriveraient. 

    Elle somnolait sous un soleil radieux lorsqu'elle fut réveillée par un bruit de pas hors de la tanière. Taches Rousses jaillit de l'entrée, sa fourrure dorée et mouchetée hérissée et ses yeux brillants. « Plume d'Abeille m'a prévenue, ronronna-t-elle. Je suis si heureuse pour toi ! » Ombre d'Érable s'assit et enroula sa queue blanche touffue autour de ses pattes. « Merci. » Tu vois, Pomme du Crépuscule ? Mes camarades de clan sont heureux d'avoir de nouveaux chatons dans le camp ! 

    Taches Rousses se tenait à côté du nid d'Ombre d'Érable, son air était inhabituellement timide. « Plume d'Abeille a aussi dit que tu élèverais ces chatons seule, » miaula-t-elle.

    Ombre d'Érable se crispa. Elle n'avait pas prévu de répondre à des questions à propos du père des chatons si tôt. Taches Rousses fixa le sol. « Est-ce...est-ce parce que leur père est mort ? » Elle leva les yeux et Ombre d'Érable grimaça presque devant la lueur d'espoir qui brillait dans son regard. « Sont-ils les enfants de Truffe de Bouleau ? murmura-t-elle. Mon frère vivra-t-il à travers toi ? »

    L'air dans la tanière des guerriers devint soudainement si épais qu'Ombre d'Érable peinait à reprendre sa respiration. Le Clan des Étoiles m'offre-t-il un moyen pour que mes chatons soient acceptés par le clan? Je ne peux pas mentir, pas si je veux qu'ils apprennent la vérité plus tard. Elle fixa Taches Rousses, incapable de parler.

    La femelle dorée ne semblait pas avoir besoin d'une réponse de la part d'Ombre d'Érable. Elle hocha lentement la tête et la lumière dans son regard brûla plus ardemment. « J'ai raison, n'est-ce pas ? Oh, merci Clan des Étoiles ! Et merci à toi, Ombre d'Érable. Tu ne peux pas savoir à quel point ça compte pour moi. Je...je pensais que je ne serais plus jamais heureuse après la mort de Truffe de Bouleau durant cette terrible bataille. Mais maintenant je peux t'aider à élever ces chatons, leur apprendre que leur père était un véritable héros du Clan du Tonnerre, les regarder grandir et prendre leur place au sein du clan...» Elle s'arrêta, s'engagea gentiment dans le nid et s'accroupit à côté d'Ombre d'Érable. Elle tendit une patte et la posa sur le flanc roux et blanc de la guerrière. « J'espère que Truffe de Bouleau peut nous voir, » murmura-t-elle.

    Ombre d'Érable prit une profonde inspiration. Je n'ai pas vraiment menti. C'est Taches Rousses qui s'est mise cette idée dans la tête. Mais je ne peux refuser cette chance de permettre à mes chatons d'être accueillis avec l'amour qu'ils méritent. Pomme du Crépuscule comprendra que je dois faire passer le Clan du Tonnerre avant tout, du moins pour le moment. Elle déroula sa queue pour la reposer sur l'épaule de Taches Rousses.

    « Tu as répondu à mes prières, Taches Rousses, miaula-t-elle doucement. Mes chatons et moi ne sommes plus seuls désormais. »

    Les prunelles sombres et ambrées de Taches Rousses s'illuminèrent en retour. « Jamais, jura-t-elle. Ces chatons seront la plus belle chose qui soit jamais arrivée à notre Clan. »

     

    Traduction de Mapleshade's Vengeance effectuée par Ðidychu


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter