• (Traduction) Chapitre 7 de Dovewing's Silence

    (Traduction) Chapitre 7 de Dovewing's Silence

    Poil de Bourdon by Lauriane

    La première chose qu'Aile de Colombe remarqua quand elle pénétra dans la clairière de l'île c'est que presque tous les anciens chats de la Forêt Sombre étaient là. Elle se demanda si c'était parce que les chefs voulaient prouver que leur Clan était uni et loyal, une fois de plus. Elle remarqua également que les autres Clans semblaient moins hostiles envers les traîtres de leur Clan, mais c'était le Clan du Tonnerre qui en possédait le plus. Peut-être était-il plus facile de pardonner un chat plutôt que plusieurs. 

    Après avoir repéré Pelage de Brume et Dos Balafré, Aile de Colombe se surprit à chercher un pelage familier sombre et tigré parmi les chats du Clan de l'Ombre. Alors qu'elle regardait, les guerriers s'écartèrent pour faire de la place à Étoile de Jais, qui se dirigeait vers l'arbre des chefs, révélant Cœur de Tigre en pleine conversation avec Patte de Musaraigne. La jolie chatte grise le regardait comme si il lui révélait son plus grand secret. Aile de Colombe repoussa la bouffée de jalousie qui lui tordait l'estomac. Il était bon que Cœur de Tigre ait été pardonné par ses camarades de Clan. Toute connexion qu'ils avaient partagée autrefois était terminée pour toujours. Elle avait Poil de Bourdon maintenant.

    Comme s'il avait lu dans ses pensées, le mâle gris et noir la rejoignit. « Ça te dérange si nous nous asseyons près de Pluie de Pétales ? miaula-t-il. Je ne veux pas la laisser seule.

    -Bien sûr, » répondit Aile de Colombe, en ressentant un élan de tendresse envers lui. Ils bougèrent pour remplir l'espace qui avait été laissé derrière Pluie de Pétales et Cœur d'Épines. Aile de Colombe s'arrêta près d'Œil de Crapaud et essaya de ne pas lui feuler dessus lorsqu'il retroussa les babines à son approche.

    Étoile de Brume parla la première, sa fourrure grise nimbée d'argent au clair de lune. « Le Clan de la Rivière se porte bien et reste fort après une lune de travail acharné. Tous mes guerriers sont unis pour rendre le Clan sauf et bien nourri pour la mauvaise saison et toutes les saisons à venir. Je suis heureuse de vous rapporter que Bouton de Rose attend les chatons de Poil d'Hibiscus. » Elle s'arrêta pour jeter un coup d'œil affectueux à la reine grise et blanche, qui lissa son poitrail à gros coups de langue. « Un gros brochet s'attaquait aux plus petits poissons de notre côté du lac, mais Cœur de Lac a eu la brillante idée de placer des pierres dans les eaux profondes pour créer une zone où le brochet ne pourrait pas passer. Grâce à cela, nous avons protégé nombre de nos poissons qui remplissent notre réserve de gibier. » Elle inclina la tête. « Puisse le Clan des Étoiles guider votre chemin, à tous. »

    Alors qu'elle se rasseyait sur la branche, Étoile de Jais se leva maladroitement sur ses pattes. Sa fourrure blanche était si pâle, il semblait déjà faire partie du Clan des Étoiles. « Le Clan de l'Ombre est aussi fort qu'il l'a toujours été, siffla-t-il, si doucement que les chats se rapprochèrent pour l'entendre. Nous avons reconstruit nos tanières et sécurisé nos frontières. Notre réserve de gibier est pleine et nous ne craignons pas la mauvaise saison à venir. » Ses yeux écarquillés suggéraient le contraire, et Aile de Colombe grimaça alors qu'il se battait pour reprendre son souffle. « Nous avons eu quelques ennuis avec un renard sur notre frontière la plus haute, mais mes brave guerriers l'ont chassé. » Il se rassit brusquement, ses flancs se soulevant de façon irrégulière. 

    Étoile de Ronce prit ensuite la parole, puis Étoile Solitaire. Leurs discours étaient semblables, courts et vagues, avec des petites nouvelles concernant la restauration des tanières et des frontières, et du tas de gibier. Aucun chef n'avait mentionné la Grande Bataille ou la récente alliance entre les quatre Clans, comme si cette histoire ne s'était jamais produite. Aile de Colombe plissa les yeux. Tout sera-t-il bientôt oublié ? Et les chats que nous avons perdu ? Ne devrions-nous pas honorer leur mémoire, tous ensemble ?

    Mais les chefs descendaient déjà de l'arbre - ou dans le cas d'Étoile de Jais, se laissaient glisser doucement au sol - et les chats dans la clairière se levaient déjà, pressés de partir. Il n'y aurait pas de retard ce soir, pas de cérémonie du partage, et pas de ragots échangés après la réunion. Étoile Solitaire partit avec ses guerriers le premier, rapidement suivi par Étoile de Brume. Étoile de Ronce rassembla le Clan du Tonnerre d'un signe de la queue et Aile de Colombe se retrouva pressée contre ses camarades de Clan alors qu'ils trottaient sur l'arbre-pont et bondissaient sur la rive marécageuse.

    « C'était bizarre, commenta Pelage de Lion alors qu'ils voyageaient sur les galets en bas de la lande. Il n'y a rien eu de plus excitant cette dernière lune que le Clan de la Rivière et leur brochet ! »

    Derrière lui, Cœur Cendré semblait pensive. « Peut-être que c'est la meilleure manière de se rétablir, de retourner aussi vite que possible aux choses telles qu'elles étaient avant. Nous avons gagné la Grande Bataille, donc rien n'a besoin de changer. »

    Poil de Bourdon remua les oreilles. « Vraiment ? Tu penses honnêtement que la Grande Bataille n'a rien changé ? Parfois j'ai l'impression que ça a tout changé. »

    Aile de Colombe était d'accord avec lui. Elle le vit regarder tristement sa sœur, qui marchait devant avec Cœur d'Épines. Le Clan du Tonnerre allait-il être divisé pour toujours à cause de la Forêt Sombre ?

     

    Des toussotements résonnèrent à travers les arbres alors qu'ils grimpaient la pente vers la combe. Œil de Geai trottinait devant, aussi habilement que si il pouvait voir. « Plume de Noisette, pourquoi es-tu toujours plantée là dehors ? Tu aurais dû demander à quelqu'un d'autre de monter la garde. » Il la renifla de près et plaça sa patte sur son flanc pour vérifier son rythme cardiaque.

    La femelle grise semblait épuisée et avait le dos voûté. « Je vais bien, siffla-t-elle. C'est juste une toux. 

    -Et elle ne s'améliorera pas avec cet air glacial, grogna Œil de Geai. Viens, tu passeras la nuit dans ma tanière. » Il commença à la hisser au travers des ronces. « Étoile de Ronce, tu devras trouver quelqu'un d'autre pour monter la garde, » lança-t-il par-dessus son épaule.

    Millie s'avança. « Je vais le faire, proposa-t-elle. Je ne suis pas fatiguée, et cela ne sert à rien de réveiller un autre guerrier pour le peu de nuit qu'il reste. 

    -Merci, Millie. » Étoile de Ronce inclina la tête vers elle. Il balaya attentivement le reste des chats du regard. « Quelqu'un d'autre se sent-il malade ? Il vaut mieux commencer à traiter cela maintenant au lieu d'attendre que vous soyez vraiment atteints. 

    -Œil de Crapaud n'a pas beaucoup mangé aujourd'hui, miaula Pavot Gelé en lançant un regard inquiet au mâle noir et blanc.

    -Je n'avais pas faim, c'est tout, » murmura-t-il.

    Étoile de Ronce plissa les yeux. « Si tu n'as toujours pas faim demain, va voir Œil de Geai je t'en prie. Maintenant, revenons à nos affaires. En commençant par les patrouilles. »

    Aile de Colombe attendit son tour pour se faufiler à travers la barrière. Elle entendit Cœur Blanc feuler sur Flocon de Neige. « Pourquoi n'as-tu pas dit à Étoile de Ronce que tu avais la gorge irritée ? 

    -J'irai voir Œil de Geai si ça empire, je te le promets, miaula Flocon de Neige en se glissant dans la brèche. Aile de Colombe trembla d'inquiétude. D'abord, la Forêt Sombre semblait avoir laissé des divisions qui ne se remettraient jamais, et maintenant tout le Clan était en train de tomber malade ! Oh, Clan des Étoiles, aidez-nous !

     

    Clignant des yeux pour chasser sa fatigue, Aile de Colombe sortit de la tanière des guerriers au lever du soleil et vit Œil de Geai sauter avec confiance du haut des rochers qui menaient à la Corniche. Son cœur vacilla. 

    « Étoile de Ronce est-il malade ? » lança-t-elle.

    Œil de Geai s'arrêta à côté d'elle et secoua la tête. « Non, il va bien. Je lui faisais juste savoir que Plume de Noisette ne pourra pas accomplir ses tâches de guerrière pendant un moment. » Alors qu'il parlait, Étoile de Ronce émergea de sa tanière et trottina à travers la clairière où il s'étira, le dos rond.

    Un bruit de toux parvint de la grotte au pied des falaises. La mine d'Œil de Geai était sombre. « Je pense que Plume de Noisette a le mal vert. Elle a de la fièvre, et je n'aime pas la manière dont son cœur s'accélère. »

    Un halètement retentit de derrière Aile de Colombe. Elle se tourna et vit Millie accourir depuis l'entrée, finissant son tour de garde. « Et Belle Églantine ? Elle ne peut pas rester dans ta tanière si un chat atteint du mal vert y est ! » Elle courut vers la grotte. « Belle Églantine ! Sors de là ! »

    Il y eut un silence, puis le museau brun foncé de Belle Églantine surgit des ronces. « Que se passe-t-il ? demanda-t-elle, encore ensommeillée.

    -Je ne veux pas que tu restes là-dedans si Plume de Noisette a le mal vert ! ordonna Millie. Nous devrons te trouver un autre endroit où dormir. »

    Belle Églantine se traîna hors de la tanière à l'aide de ses pattes avant. Comment toujours, Aile de Colombe se sentit triste en voyant les hanches de la femelle traîner inutilement derrière elle. « Je ne dis pas non à un endroit plus calme, admit Belle Églantine en se hissant dans la clairière. La pauvre Plume de Noisette n'a pas arrêté de tousser depuis qu'elle est arrivée ! » Elle s'arrêta et se tordit pour se gratter l'échine. « De plus, je n'ai pas besoin de rester dans la tanière du guérisseur, si ? Je ne suis pas malade ! »

    Feuille de Lune émergea de la caverne, une boule de mousse trempée dans ses mâchoires. Elle la posa à terre et regarda Œil de Geai. « Belle Églantine a raison, tu sais, miaula-t-elle. Nous n'avons plus besoin de la surveiller la nuit. »

    La guerrière brun foncé se tourna pour regarder Étoile de Ronce, qui avait fini de s'étirer et nettoyait à présent la fourrure de son poitrail. « Puis-je dormir dans la tanière des guerriers, Étoile de Ronce ? S'il te plaît ? »

    Le meneur fronça les sourcils. « Je ne pense pas qu'il y ait encore de la place, admit-il. C'est toujours aussi bondé, là-dedans. »

    À présent, les autres chats s'étaient réveillés et sortaient dans la clairière, où ils s'étirèrent le dos rond, prêts pour la première patrouille. Isidore avait émergé de sa tanière et écoutait la conversation tout en nettoyant sa fourrure ébouriffée. « Elle est la bienvenue dans la tanière des anciens, » miaula-t-il en indiquant les nids d'où l'on pouvait entendre Truffe de Sureau et sa famille remuer.

    Belle Églantine baissa la tête. Il était évident qu'elle voulait rejoindre les guerriers dans leur tanière. « Je pourrais vous rejoindre, Isidore, comme ça Belle Églantine pourra prendre mon nid ? » proposa Aile de Colombe.

    Poil de Bourdon s'approcha d'elle, l'air surpris. « Mais ça me manquerait de ne plus dormir près de toi !

    -Ce n'est que pour un moment, lui dit Aile de Colombe. Poil d'Écureuil prévoit de construire une seconde tanière pour les guerriers, tu te souviens ?

    -Merci, Aile de Colombe ! ronronna Belle Églantine. Je peux aller voir mon nouveau nid tout de suite ? » Lorsque Aile de Colombe acquiesça, Belle Églantine se hissa jusqu'au repaire des chasseurs et disparut à l'intérieur, laissant une traînée sur le sol derrière elle. Elle réapparut un moment plus tard, l'air sérieux. « C'est la taille parfaite pour moi, mais ce nid a besoin d'une litière fraîche, commenta-t-elle. Puis-je avoir quelques plumes de pigeon ? »

    Pelage de Lion inclina la tête. « Oui, ô grand chef. Puis-je vous apporter autre chose ? De la mousse humide, peut-être ? » Son ton était de bonne humeur et il la taquinait. Pluie de Pétales se hérissa. « Belle Églantine doit avoir le plus doux de nids, insista-t-elle. Elle ne peut pas sentir les épines se planter dans sa fourrure, tu te rappelles ? Si elle se blesse, cela pourrait s'infecter avant qu'elle ne le remarque. »

    Pelage de Lion effleura l'épaule de Pluie de Pétales du bout de la queue. « Tout va bien, je comprends. Poil d'Écureuil, puis-je emmener une patrouille pour aller chercher de quoi renouveler le nid de Belle Églantine ? Nous pourrions aller chasser par la suite. »

    Le lieutenant acquiesça. « Prends Aile de Colombe, Feuille de Lis et Pétale de Rose avec toi. Assurez-vous que la mousse est bien sèche avant de préparer son nid. Et n'hésitez pas à chasser un pigeon pour récolter quelques plumes. »

    Aile de Colombe ronronna. Voilà une tâche qu'elle apprécierait ! Les yeux de Belle Églantine s'illuminèrent. « Merci ! Je vous promets de me rendre utile. Je peux réveiller tout le monde pour la patrouille de l'aube, et examiner les nids pour y enlever les épines lorsque vous êtes sortis. Il n'y a pas de raisons pour que je n'aie pas mes propres tâches à accomplir. Je suis une guerrière, après tout ! »

    Traduction de Dovewing's Silence (Le silence d'Aile de Colombe) effectuée par Ðidychu - Toute reproduction interdite.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter