• (Traduction) Chapitre 1 de Dovewing's Silence

    (Traduction) Chapitre 1 de Dovewing's Silence

    by GrayPillow

    Aile de Colombe se tenait immobile au centre du camp tandis que le silence s'abattait sur la forêt. Du coin de l'œil, elle aperçut deux formes pâles ; un blaireau au long nez rayé de blanc et un chat sans fourrure aux grands yeux globuleux, aveugles. Ils lui firent un signe de tête puis marchèrent ensemble en dehors de la combe. Pendant un moment, Aile de Colombe voulut les poursuivre, les ramener pour leur demander ce qu'il se passerait ensuite.

    Minuit ! Pierre ! Comment pouvez-vous nous laisser ? La Forêt Sombre a peut-être été vaincue mais nous avons tout perdu !

    Le silence des arbres fut brisé par un sanglot étouffé. Tempête de Sable était penchée sur le corps sans vie d'Étoile de Feu, toujours allongé au pied de l'arbre foudroyé.

    « Nous avons tout perdu, » murmura Aile de Colombe à voix haute.

    Elle regarda Feuille de Lune presser des toiles d'araignée sur une morsure au flanc de Cœur Cendré; Pelage de Lion se tenait près d'eux, le bout de sa queue s'agitait anxieusement, jusqu'à ce que Feuille de Lune l'envoie chercher du souci et de la tanaisie dans la tanière des guérisseurs. Millie effleura l'épaule d'Aile de Colombe de sa truffe. 

    « Tu es blessée ? » miaula-t-elle.  

    Aile de Colombe secoua la tête. En vérité, elle ne savait rien des blessures qu'elle avait subies durant la bataille sanglante; elle se sentait engourdie de la truffe aux griffes, et ses oreilles bourdonnaient encore du bruit de la guerre.

    « Alors viens nous aider, » l'invita Millie. Elle conduisit doucement Aile de Colombe au bord de la clairière où se trouvaient les corps inertes de Feuille de Houx, Poil de Souris et Fleur de Bruyère. Pelage de Poussière ne cessait de regarder sa défunte compagne, sa fourrure brun foncé et tigrée tachée de sang, des touffes de fourrures avaient été arrachées de son pelage.

    « Tu devrais aller voir Feuille de Lune, » lui dit Brume de Givre en redressant soigneusement la douce fourrure de Fleur de Bruyère. « Je resterai ici. 

    -Je ne quitterai plus jamais Fleur de Bruyère, » gronda Pelage de Poussière. Il frappa le sol de sa patte, ses griffes laissant une marque sur le sol. « J'aurais du rester avec elle. Elle n'aurait jamais du affronter Étoile Brisée seule. Elle n'était rien qu'une vulgaire proie pour lui ! »

    Brume de Givre lui jeta un regard furieux, ses yeux bleu pâle brillants. « Ma mère a donné sa vie pour protéger la pouponnière. Elle est morte comme une guerrière. Ne lui enlève pas cet honneur. »

    Patte d'Araignée arriva en boitant et posa sa queue sur l'épaule de son père. « Je suis sûr que Feuille de Lune peut t'examiner ici, dit-il à Pelage de Poussière. Nous devrions tous être avec elle maintenant. Bois de Frêne a emmené Patte de Renard dans la tanière du guérisseur, lui et Feuille de Lune nous rejoindrons ensuite. »

    Aile de Colombe partageait la douleur de son père. Pauvre Bois de Frêne. Fleur de Bruyère était sa mère, tout comme elle était celle de Brume de Givre et Patte de Renard. Sa perte lui sera difficile à surmonter. Aile de Colombe sursauta lorsque Aile Blanche apparut devant elle. La fourrure blanche de la guerrière était tachée de sang écarlate. Aile de Colombe ouvrit la gueule pour lui dire qu'elle devrait aller voir Feuille de Lune. « Ce n'est pas mon sang, miaula la guerrière blanche. Peux-tu aider Isidore ? » Elle désigna le vieux mâle tigré du museau qui luttait pour replier les pattes de Poil de Souris sous elle.

    Aile de Colombe avait l'impression d'avoir une pierre dans la gorge qui l'empêchait de parler. Elle se dirigea vers Isidore et maintint la patte de Poil de Souris pendant que le vieux matou la replia gentiment sous son ventre, comme si la chatte dormait. Les yeux du vieux chat étaient humides et sa respiration rauque.

    Aile de Colombe fut distraite par un mouvement à l'entrée de la combe. Œil de Geai et Griffe de Ronce se tenaient près de l'enchevêtrement d'épines aplati qui avait autrefois protégé le camp. « Je me rends à la Source de Lune immédiatement, annonça Griffe de Ronce, sa voix résonnant dans la nuit noire. Plus que jamais, le Clan du Tonnerre a besoin d'un chef. » Il vacilla lorsqu'il jeta un coup d'œil au corps sans vie d'Étoile de Feu plongé dans l'ombre. Calmement, il continua. « Et maintenant, il semblerait que je doive devenir ce chef. » Il fit un signe de tête en direction de Poil d'Écureuil qui le regardait, ses yeux verts emplis de chagrin. « Poil d'Écureuil, mon lieutenant, je te charge de protéger le Clan en mon absence. »

    Sans attendre de réponse, il fit volte-face et bondit au travers des épines. Œil de Geai le suivit plus lentement, son pelage gris devenant presque blanc sous le clair de lune.

    Poil d'Écureuil grimpa jusqu'à la Corniche comme si chacun de ses os la faisait souffrir, puis regarda ses camarades de Clan en contrebas. « Avant de faire quoi que ce soit, nous devons regarder nos blessures. Regardez attentivement et allez voir Feuille de Lune si vous êtes blessés. »

    Sa voix était terne, comme si la bataille lui avait enlevé toute sensation. « Le temps des héros est passé, miaula-t-elle. Le Clan a besoin que vous soyez forts, à présent. Alors si vous avez n'importe qu'elle blessure, faites-la soigner. » Elle regarda en direction de Pelage de Poussière qui avait décroché son regard de Fleur de Bruyère. « Cela vaut pour toi aussi, » termina Poil d'Écureuil.

    Aile de Colombe inspecta ses flancs et regarda brièvement ses pattes mais elle ne voyait aucune blessure qui méritait un traitement urgent. Elle donna un coup de langue sur les oreilles de Poil de Souris pour les nettoyer mais Isidore l'interrompit en posant sa queue sur son épaule. « Je m'occuperai d'elle, » miaula-t-il brusquement.

    Aile de Colombe acquiesça et recula pour laisser le vieux matou se glisser plus près de la tête de Poil de Souris. Elle ferma les yeux de douleur lorsque la langue d'Isidore râpa le pelage de sa compagne de tanière. Que ferons-nous sans toi, Poil de Souris ?

    Près d'elle, une chatte grise et blanche ramassait les feuilles coincées dans la fourrure de Feuille de Houx. Aile de Colombe se pressa contre le flanc de sa sœur. « Tout va bien, Feuille de Lis ? »

    La chatte argentée et blanche acquiesça sans lever la tête. « Je suis vivante, non ? Grâce à Feuille de Houx. » Feuille de Lis passa son museau sur le dos de Feuille de Houx. « Plume de Faucon m'aurait tuée. Feuille de Houx a donné sa vie pour moi ! » 

    Aile de Colombe tressaillit en entendant la voix de Feuille de Lis trembler. « Souviens-toi que Feuille de Houx veille sur toi, maintenant, murmura-t-elle. Elle ne regrettera jamais ce qu'elle a fait. »

    De l'autre côté du corps de Feuille de Houx, Chipie acquiesça. Elle démêlait la longue fourrure noire de la défunte avec ses griffes, traitant les nœuds de son pelage avec douceur, comme si Feuille de Houx pouvait encore sentir quelque chose. « Feuille de Houx est morte comme une véritable guerrière, » miaula-t-elle.

    Aile de Colombe regarda autour d'elle en entendant des bruits de pas. Poil de Fougère arpentait la clairière en agitant la queue. « Est-ce que quelqu'un a vu Poil de Châtaigne ? » appela-t-il. 

    Cœur Blanc émergea de ce qui restait de la tanière des anciens, son pelage blanc brillant dans la semi-obscurité. Les sons étouffés de ses trois chatons parvenaient du plus profond des branches écrasées.

    « On peut sortir sans crainte maintenant ?

    -Est-ce que les chats morts sont partis ? Ils étaient méchants !

    -Petite Rosée me marche dessus ! »

    Cœur Blanc jeta un regard par-dessus son épaule. La chatte était tendue, la peau son visage défiguré se teintait de rouge. « Restez où vous êtes ! miaula-t-elle. Vous pourrez bientôt sortir, je vous le promets. » Elle se tourna vers Poil de Fougère. « J'ai vu Poil de Châtaigne entrer dans la pouponnière. Tu devrais commencer tes recherches par là. 

    -Merci. » Poil de Fougère bondit au travers du bouquet de ronces qui protégeait la pouponnière, miraculeusement intact grâce au courage de Fleur de Bruyère.

    Aile de Colombe secoua la tête pour essayer d'enlever le bourdonnement qui résonnait dans ses oreilles. Quelque chose cloche, pensa-t-elle. La fourrure de son échine se hérissa. Je devrais être capable d'entendre Poil de Châtaigne, mais je ne peux pas. 

    « Tu te sens bien ? demanda Feuille de Lis. 

    Aile de Colombe ne détacha pas son regard de la pouponnière tandis que Poil de Fougère se glissait à l'intérieur. 

    -Je vais bien, » murmura-t-elle.

    « Non... »

    Le seul mot de Poil de Fougère retentit comme si une pierre était tombée dans la combe. Aile de Colombe se dirigea vers le gîte presque sans s'en rendre compte. Poil de Fougère se tenait au bord du nid de Poil de Châtaigne et regardait le corps immobile de sa compagne. L'air était épais et la puanteur du sang imprégnait la pouponnière. Aile de Colombe sentit le liquide poisseux et collant sous ses pattes.

    Une petite tête sombre et tigrée tachetée de blanc surgit de derrière Poil de Châtaigne, ses grands yeux bleus grands ouverts, emplis d'inquiétude. « On n'arrive pas à la réveiller ! couina Petit Lilas. On a essayé pleins de fois mais elle reste endormie ! »

    Sa sœur Petite Graine apparut. Sa fourrure roux pâle était hérissée dans tous les sens, on aurait dit un hérisson. « Elle est fatiguée à cause de la bataille, tu penses ?

    -Fatiguée...» murmura Poil de Fougère sans décrocher son regard du doux visage de Poil de Châtaigne. Les yeux de la chatte étaient légèrement fermés comme si elle venait de s'assoupir.

    « Petit Lilas, Petite Graine, venez avec moi, » les pressa Aile de Colombe, sa voix sonnant comme un croassement.

    Les chatons passèrent sur le corps de Poil de Châtaigne. « Désolée, maman, » miaula Petit Lilas lorsque sa patte glissa accidentellement sur l'oreille de Poil de Châtaigne. Aile de Colombe essaya de ne pas vaciller lorsqu'elle vit que la fourrure du ventre des chatons était imprégnée de sang. Elle jeta un coup d'œil à Poil de Fougère mais celui-ci ne le remarqua pas. Ses pattes repliées sous lui, il s'enroula autour de la tête de Poil de Châtaigne et pressa son museau contre elle.

    « Réveille-toi, mon amour, murmura-t-il. Nos chatons ont besoin de toi. Ne nous quitte pas maintenant. »

    Aile de Colombe poussa les chatons vers l'entrée. « Je crois que papa est triste, piailla Petite Graine. Tu crois que je devrais rester pour qu'il se sente mieux ? 

    -Non, laissons-le seul, » miaula Aile de Colombe. Elle suivit les chatons dans la combe. Plusieurs chats attendaient dehors, les yeux étrécis et anxieux. Cœur Blanc laissa échapper un gémissement lorsqu'elle vit la fourrure en sang des chatons. Alors qu'elle bondissait en avant, elle clama par dessus son épaule. « Flocon de Neige ? Dis à nos enfants de rester où ils sont. » Son compagnon se dirigea vers ce qu'il restait de la tanière des anciens pendant que Cœur Blanc enroulait Petit Lilas et Petite Graine avec sa queue. Elle les ramena contre son ventre et commença à nettoyer leur fourrure souillée. Par-dessus leur tête, elle croisa le regard d'Aile de Colombe avec un air interrogatif. Aile de Colombe baissa la tête. Cœur Blanc se pencha sur les chatons de Poil de Châtaigne et les ramena plus près d'elle.

    Poil d'Écureuil accourut. « Que se passe-t-il ? 

    -Poil de Châtaigne est morte, » miaula Aile de Colombe, chaque mot lui faisait l'effet d'une déchirure. Nuage de Cerise vacilla sur ses pattes, Aile Blanche ferma les yeux, le visage crispé par la douleur. Poil d'Écureuil semblait déroutée. « Mais...mais elle allait bien. Elle n'a pas dit qu'elle était blessée. » La femelle roux sombre balaya ses camarades de Clan du regard. « Personne n'a remarqué qu'elle était blessée ? »

    Tempête de Sable s'avança, ses yeux toujours humides de chagrin d'avoir perdu Étoile de Feu. Elle posa la queue sur l'épaule de Poil d'Écureuil. « Si elle était si gravement blessée, nous n'aurions rien pu faire pour l'aider. » 

    Poil d'Écureuil fouetta l'air de sa queue. « Nous aurions pu essayer !  »

    Une plainte retentit de l'intérieur de la pouponnière. « Poil de Châtaigne ! Ne me quitte pas !

    -Je vais le voir, proposa Millie en sortant des ronces. Il a besoin plus que jamais d'être entouré. »

    Plume Grise s'avança. Choquée, Aile de Colombe remarqua à quel point le guerrier gris semblait vieux et fatigué. « La forêt sombre a fait une autre victime, déclara-t-il. Puisse Poil de Châtaigne veiller sur nous depuis le Clan des Étoiles. » Il inclina la tête.

    Poil d'Écureuil arpentait la clairière autour de ses camarades avec anxiété. « Je vous avais dit d'examiner vos blessures. L'avez-vous déjà fait ? Je ne veux pas d'autres chats morts sur la conscience ! »

    Aile de Colombe sentit une pointe de culpabilité lorsqu'elle lécha la cicatrice qu'elle avait au flanc. La blessure devrait être traitée avant qu'elle ne s'infecte. Elle se dirigea vers la tanière du guérisseur. À l'intérieur, Patte d'Araignée aidait Feuille de Lune à recouvrir la morsure béante que Patte de Renard avait au ventre avec des feuilles séchées. Patte de Renard se tenait immobile, seul le battement de ses paupières prouvait qu'il était toujours en vie.

    Feuille de Lune leva les yeux. « Tu es blessée, Aile de Colombe ? Cela peut-il attendre ? » Une lueur d'inquiétude luisait dans ses yeux ambrés.

    « Poil de Châtaigne est morte, » miaula Aile de Colombe.

    Feuille de Lune sursauta, trébuchant presque sur Patte de Renard.  « Quoi ? Elle ne m'a pas dit qu'elle était blessée ! 

    -Elle ne l'a dit à personne, murmura Aile de Colombe. Je pense qu'elle voulait juste être avec ses chatons. » 

    Les épaules de la guérisseuse s'affaissèrent. « Je ne peux plus rien faire pour elle, à présent. Laisse moi finir de soigner Patte de Renard, puis je rapporterai quelques herbes et des toiles d'araignée pour traiter tes blessures et celles de ceux que je n'ai pas encore examinés. »

    Aile de Colombe retourna dans la clairière. Les trois corps sans vie de ses camarades de Clan étaient entourés par leur famille et leurs amis proches. Feuille de Lis était penchée sur Feuille de Houx et léchait la douce fourrure noire de son épaule. Poil de Bourdon se tenait près de son père et veillait la dépouille d'Étoile de Feu. Le mâle gris pâle croisa le regard d'Aile de Colombe et inclina les oreilles comme s'il l'invitait à le rejoindre mais Aile de Colombe secoua la tête. Plume Grise avait besoin de son fils plus que jamais.

    Flocon de Neige et Truffe de Sureau fouillaient les restes de la tanière des guerriers, essayant de traîner des bouts de litière en dehors. Pendant qu'Aile de Colombe les regardait, Poil d'Écureuil se dirigea vers eux et leur demanda d'arrêter.

    « Nous n'arriverons à rien ce soir, » miaula-t-elle. Elle semblait plus calme à présent, comme un vrai lieutenant de Clan. « Nous devrions tous nous reposer avant le retour de Griffe de Ronce. »

    Il deviendra Étoile de Ronce d'ici-làpensa Aile de Colombe. Elle trouva un creux sablonneux propre près de la souche d'arbre où les apprentis aimaient s'entraîner à sauter et s'y installa. Ramenant sa queue sur ses pattes avant, elle leva les yeux vers les pâles étoiles trônant dans le ciel et essaya de repérer les nouveaux guerriers du Clan des Étoiles nés cette nuit. Mais les étoiles n'étaient rien de plus que des reflets de lumière froide dans un ciel dans profondeur, et Aile de Colombe n'y trouva aucun réconfort. Avons-nous vraiment gagné cette guerre ? Cela ne ressemble pas à une victoire. 

    Elle pointa les oreilles en avant, s'efforçant d'entendre comment les autres Clans se débrouillaient avec leurs morts et leurs blessés, mais tout ce qu'elle pouvait percevoir était le murmure du vent à travers les arbres chargés de feuilles. La forêt se dressait autour de la combe, sombre et épaisse, emplie d'ombres menaçantes, et Aile de Colombe se demanda si elle se sentirait un jour à nouveau en sécurité.

    Traduction de Dovewing's Silence (Le silence d'Aile de Colombe) effectuée par Ðidychu - Toute reproduction interdite.


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Février à 14:58

    j'ai tellement hâte de savoir la suite !!!

    2
    Dimanche 3 Février à 15:00

    J'essaye de faire ça très prochainement ! ^^

    3
    Dimanche 3 Février à 15:07

    je ne sais pas si je te l'ai déjà dit, mais j'admire beaucoup ton travail, et je te remercie de nous le faire partager !

    4
    Dimanche 3 Février à 15:17

    ça me fait vraiment plaisir de lire ça, merci beaucoup ! 

    5
    Dimanche 3 Février à 15:29

    mais ce n'est que la vérité ! ^^

    6
    Dimanche 3 Février à 21:48

    J'en suis pas encore a se cycle, et j'ai pas encore lu l'article, du coup, j'aimerais savoir si il y a du spoil, ou pas. Merci d'avance ^^

    7
    Dimanche 3 Février à 22:09

    Ce livre numérique se situe juste après Le dernier espoir ^^

    8
    Vendredi 8 Février à 17:20

    C'est un sacré boulot de traduire de longs textes comme ça! :o GG a toi du coup! (et les oeuvres de GrayPillow sont drôlement sympa, c'est chouette que tu aies mis le lien vers son deviantart. ^^)

    9
    Vendredi 8 Février à 18:03

    Merci bien ! J'espère que la traduction est agréable à lire en tout cas ! (Et oui, j'essaye de mettre les liens quand je trouve la source, du moins ^^)

    10
    Vendredi 8 Février à 18:07

    Je dois avouer que ça ne m'intéresse pas vraiment, mais j'ai jeté un oeil par curiosité. :) Et je trouve ça juste cool que tu t'emmerdes à poster les traductions pour des intéressés, justement.

    11
    Vendredi 8 Février à 18:16

    Oui, comme j'ai pas vraiment de problèmes avec l'anglais et que j'aime bien faire ça, je m'étais dit que ça serait sympa de traduire des livres qui sortiront pas en français (où dans quelques années)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter