• (Légendes des Clans) L'arrivée des serpents dans la forêt

    [Légendes des Clans] Comment les serpents sont entrés dans la forêt

    « How Snakes Came Into the Forest » est une courte histoire mythologique, qui raconte comment un guerrier du Clan du Lion provoqua la venue des serpents dans la forêt.

    À une époque vécut un courageux guerrier du Clan du Lion nommé Pelage de Soleil. Pelage de Soleil avait entendu parler d'un serpent géant appelé Crocs Acérés qui vivait dans une grotte près des Rochers aux Serpents. C'était le seul serpent de la forêt. Elle avait tué de nombreux grands guerriers de tous les Clans. Ses crocs aiguisés pouvaient avaler un chat tout entier, et son venin était mortel.

    Plus personne n'était autorisé à se rendre aux Rochers aux Serpents. Les meneurs craignaient de perdre d'autres guerriers à cause de Crocs Acérés. Cependant, Pelage de Soleil voulait prouver à quel point c'était un grand guerrier. Il pensait qu'en tuant Crocs Acérés, il gagnerait le respect de la forêt.

    Il quitta le camp un matin, avant le lever du soleil, et se rendit aux Rochers aux Serpents. Il se tint devant la grotte de Crocs Acérés et lui cria, « Sors d'ici et viens te battre ! » Il la provoqua ensuite en faisant rouler des pierres dans la grotte avec sa patte.

    Crocs Acérés se glissa hors de la grotte en sifflant. Elle faisait dix longueurs de queue de renard et était aussi grosse qu'un blaireau. Ses yeux étaient d'un rouge malfaisant, et ses écailles brillaient, illuminées par la lumière de l'aube. Elle découvrit les crocs. Les guerriers du Clan du Lion étaient son mets préféré. C'est alors qu'elle bondit. Mais le jeune guerrier était rapide. Il sautait de rocher en rocher tandis que Crocs Acérés crachait du venin et soulevait des nuages de poussière avec sa queue. Le combat dura une journée entière. Le serpent ne parvenait pas à s'approcher suffisamment de son adversaire pour le tuer.

    Puis vint finalement le moment où Crocs Acérés ne put plus se battre.

    « J'ai vécu ici durant des milliers de lunes, siffla-t-elle. Épargne ma vie, et je te serai à jamais redevable. »

    Le courageux guerrier réfléchit un instant. « Je souhaiterais que tu rétrécisses jusqu'à la taille d'une queue de chat. Si tu étais petite, alors je t'autoriserais à rester vivre aux Rochers aux Serpents, rugit-il.

    -Est-ce la seule chose que tu me demandes ? » l'interrogea Crocs Acérés, une lueur malfaisante dans les yeux.

    « Oui », dit Pelage de Soleil. Il savait qu'un serpent minuscule ne représenterait aucun danger pour les habitants de la forêt. Il serait un héros.

    Crocs Acérés se mit à se tordre dans tous les sens. Un grand nuage de poussière s'éleva, et lorsqu'il retomba, Pelage de Soleil recula, horrifié.

    Un millier de serpents, chacun de la taille d'une queue de chat, s'agitaient sur le sol, crachant du poison. À la place d'un seul serpent, il y en avait désormais plein.

    Pelage de Soleil peinait à croire ce qu'il avait fait. Horrifié et rongé par la culpabilité, il retourna au camp et avoua tout à son chef.

    Étoile Dorée fut tout d'abord furieux. « Ce que tu as fait n'est pas prudent, grogna-t-il. Tu devrais savoir qu'il ne faut jamais marchander avec les serpents. Ils sont malins, et te duperont à chaque fois.

    -Je sais, répondit Pelage de Soleil en baissant la tête.

    -Cependant, miaula Étoile Dorée, tu as rendu un grand service à la forêt. Ces petits serpents sont certes dangereux, mais ils ne le seront pas autant que Crocs Acérés. Désormais, plus aucun guerrier ne craindra d'être avalé ou mordu. »

    « C'est vrai », déclara Pelage de Soleil.

    Étoile Dorée pardonna à son guerrier. Après tout, Pelage de Soleil n'était ni le premier, ni le dernier chat à être trompé par un serpent.

    Texte tiré et traduit du livre « Secrets of the Clans » par Didychu.

    [Légendes des Clans] L'arrivée des serpents dans la forêt


  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 14:47

    J'aime bien l'histoire

    2
    Dimanche 1er Mai 2016 à 15:11

    wow les 2 histoires sont super!

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter