• (Histoire inédite) L'inquiétude des anciens - The Elder's Concern

    By Spirit Of Alaska

    «The Elder's Concern » est une histoire courte de La Guerre des Clans. Il s'agit d'une conversation entre les anciens du Clan du Tonnerre concernant la cérémonie de lieutenant de Cœur de Feu. En effet, celle-ci n'a pas respecté toutes les traditions et ne fait pas l'unanimité. 


     

    « Tiens-toi tranquille, Demi-Queue ! Ou alors ton nid est-il rempli de puces ?

    -Comment pourrais-je me tenir tranquille ? Grâce à Étoile Bleue, même un nid de plumes de cygnes me semble inconfortable. » Demi-Queue agrippa une feuille morte avec sa griffe et l'envoya balader sur le sol. C'est bien le genre de Plume Cendrée de ne pas s'inquiéter de ce qui se passe autour d'elle. Son seul souci est de savoir quand est-ce que son prochain repas arrivera.

    « Bah ! Comme si un apprenti aurait encore le courage d'aller chercher des plumes de cygne de nos jours, murmura Petite Oreille. Demi-Queue le regarda avec indulgence. Petite Oreille était le plus âgé des anciens et avait toujours de bonnes histoires à raconter. « Je me souviens du temps ou j'étais apprenti, nous volions des plumes dans un nid de cygnes au bord de la rivière pour rendre les nôtres plus doux. »

    « Toujours en train de te vanter, Petite Oreille ? grommela Plume Cendrée. Je crois me souvenir que tu étais plutôt revenu au camp avec des plumes beaucoup trop noires pour être celles d'un cygne. Plus comme celles d'un corbeau, en fait.

    « Serait-il possible de dormir, ce soir ? ». Un museau noir et blanc surgit d'un nid situé au bout de la tanière.

    « Non, Pomme de Pin, il n'en est pas question, l'informa Demi-Queue. Nous devons parler de ce qu'Étoile Bleue a fait aujourd'hui, et de ce que l'on pourrait faire pour aider notre Clan à traverser cette période de troubles. »

    Une voix retentit de la partie la plus étroite du tronc qui abritait les anciens. « Qu'est-ce qui se passe ? »

    « Tout va bien, Un-Œil, miaula Plume Cendrée d'une voix forte. Retourne dormir. On y passera la nuit le temps qu'elle nous entende, » murmura-t-elle aux autres.

    Demi-Queue attendit que les autres anciens se rapprochent pour commencer à parler.

    « Qu'est-ce qu'on va faire, concernant Cœur de Feu ? »

    Pomme de Pin pencha la tête sur le côté. « Je ne suis pas sûr qu'on puisse y faire quelque chose. Étoile Bleue l'a nommé lieutenant, et ce n'est pas nous qui lui ferons changer d'avis. »

    Petite Oreille grogna en ramenant ses pattes sous sa poitrine, dans une position plus confortable. « Eh bien, elle devrait. Des abeilles lui bourdonnent dans le crâne, ma parole. Ce félin est un chat domestique pour l'amour du Clan des Étoiles ! Il ne sait rien de la façon dont on dirige un Clan ! »

    « Et il n'est ici que depuis une demi-lune, ajouta Plume Cendrée. Cela ne serait jamais arrivée de mon temps, ça c'est sûr. »

    Demi-Queue balaya l'assemblée des yeux, exaspéré. « Vous ne comprenez pas ? Même si Cœur de Feu était né au sein du Clan du Tonnerre, il n'aurait jamais dû être lieutenant. Étoile Bleue ne l'a pas nommé avant minuit."

    « Le Code du Guerrier a été transgressé ! » souffla Petite Oreille. « Nous sommes tous condamnés ! »

    Que le Clan des Étoiles me sauve de mes camarades de tanière, pensa Demi-Queue. « Le Code du Guerrier a déjà été transgressé auparavant, et il le sera encore. Cela ne ruinera pas le Clan du Tonnerre, mais, malgré tout, nous devons nous préparer pour le pire à venir. »

    « Étoile Bleue ne sait pas ce qu'elle fait ! éclata Petite Oreille. Qu'est-ce qu'elle lui trouve à ce chat domestique ? Est-il le meilleur chasseur ? Non. Tempête de Sable, au contraire, pourrait traquer un scarabée dans une tempête de neige. Est-il le meilleur combattant ? Ah, j'aimerais bien le voir se battre contre Griffe de Tigre, il n'en resterait pas une miette. Par le Clan des Étoiles, qu'est-ce qu'elle lui trouve de si spécial ? »

    « Si Étoile Bleue le sait, elle ne nous le dira pas, miaula Plume Cendrée. Il doit bien y avoir quelque chose, si elle pense qu'il peut devenir son lieutenant. »

    « Il n'avait pas l'air de s'en réjouir, commenta Pomme de Pin. À croire qu'on lui a demandé de sauter dans les gorges au lieu de diriger son Clan ! »

    La queue de Petite Oreille tressaillit. « Ce Clan n'est pas le sien ! Et, après tout ça, je me demande même si c'est encore celui d'Étoile Bleue. »

    « Peut-être qu'elle l'a nommé après minuit car elle savait que le Clan allait contester son choix de toute manière ? » suggéra Plume Cendrée.

    Demi-Queue pointa les oreilles en avant.

    « Si tout cela est vrai, ça veut dire qu'elle a cessé de respecter les traditions des guerriers d'autrefois. Pourquoi le ferait-elle ?  Le Clan du Tonnerre se porte bien et n'est pas moins en sécurité que par le passé. »

    Plume Cendrée frissonna. « Elle ne peut pas tourner le dos au Clan des Étoiles ! »

    « Mais elle l'a fait, miaula Pomme de Pin d'une petite voix. Cœur de Feu n'est pas un vrai lieutenant, il a été nommé trop tard, et l'esprit de Cœur de Lion ne l'aurait jamais approuvé. Que pouvons-nous faire ? Regarde-nous. Nous sommes vieux, sourds et édentés. Nous avions besoin d'un guerrier pour mener notre Clan, une lumière éternelle, qui brillerait pour de nombreuses lunes à venir ! Et voilà qu'Étoile Bleue nous ramène un chat domestique. »

    « Jamais je n'abandonnerai mon Clan ! argumenta Demi-Queue. Le Clan des Étoiles veille toujours sur nous. Si nous traitons Cœur de Feu comme notre lieutenant et que nous lui donnons une chance d'apprendre et de réussir, peut-être que nos ancêtres l'accepteront et pardonneront Étoile Bleue. »

    Petite Oreille détourna la tête, ses articulations craquant. « Je ne pardonnerai jamais à Étoile Bleue, gronda-t-il. Et Cœur de Feu ne sera jamais notre lieutenant. Pas pour moi. »

    « Pour moi non plus, » murmura Plume Cendrée.

    Pomme de Pin hocha la tête en signe d'approbation.

    Demi-Queue observa ses camarades, tous consternés. Il les avait rassemblés afin de trouver une solution, un moyen de rallier le Clan malgré l'étrange décision d'Étoile Bleue de briser le Code du Guerrier en nommant son lieutenant. Et pourtant, tout ce qu'ils ont fait, c'est désespérer encore plus. Petite Oreille avait-il raison ? Le Clan du Tonnerre était-il condamné ?


     

    Traduction effectuée par Ðidychu.

     

     


    votre commentaire
  • [Histoire inédite] L'exil du Clan du Vent

    C'était une nuit des plus sombres. De lourds nuages cachaient le croissant de lune et assombrissaient le ciel. Le Clan des Étoiles ne veillait pas sur le Clan du Vent cette nuit-là.

    À l'entrée du camp se tenaient deux jeunes guerriers : Griffe de Roc et Aile de Grive. Ils venaient de recevoir leurs noms de guerrier et tenaient fièrement leur veillée.

    Griffe de Roc se leva et tendit l'oreille. Qu'est ce que c'était ? Un frémissement dans les buissons, des bruits de pas dans l'herbe. Des yeux luisaient dans l'ombre. Devait-il donner l'alerte ?

    Trop tard. Une ombre apparut devant lui, et des griffes lui lacérèrent la gorge. Aile de Givre se tourna et vit son frère allongé par terre, la vie le quittant. Elle émit un miaulement d'alerte, mais le poids d'un large chat expulsa l'air de ses poumons, et sa voix mourut. Clouée au sol, elle sentit les crocs de son adversaire s'enfoncer dans son cou et vit des chats ennemis se dirigeant agilement vers la clairière en se fondant dans l'ombre.

    Moustache fut réveillé par le miaulement d'Aile de Grive. À côté de lui, Oreille Balafrée et Patte Folle se levèrent en sursaut. Les trois chats se précipitèrent sur le champ de bataille en alertant les autres guerriers.

    « Le Clan de l'Ombre ! siffla Griffe de Silex. Je sens leur puanteur d'ici ! » Il se jeta dans la bataille, attaquant un matou blanc.

    « Tu n'es pas en état de te battre ! » lança Patte Cendrée à Belle-de-Jour en poussant la reine dans la pouponnière.

    « Mais je veux participer à cette bataille !

    -Reste ici et protège mon fils. Je vais me battre. »

    Belle-de-Jour se mit en boule autour de Petit Aigle et se mit à lui lécher la tête aussi doucement qu'elle le pouvait. Le feulement enragé de Patte Cendrée résonna dans la clairière.

    Un autre guerrier du Clan du Vent miaula de douleur ; son ventre était lacéré par les griffes d'un chat ennemi. Aile de Grive avait rejoint la bataille et, en dépit de sa patte blessée, se battait comme une guerrière du Clan du Tigre pour venger la mort de son frère. Patte Folle courut vers Étoile Filante.

    « Ils vont tous nous tuer ! miaula-t-il. Nous devons fuir !

    -Et abandonner notre camp ? feula Griffe de Silex. Je préfère encore mourir plutôt que de laisser ces bouffeurs de charogne nous expulser de chez nous !

    -Patte Folle a raison », miaula Étoile Filante. Sa queue s'agitait furieusement. « Nous avons déjà perdu trop des nôtres. Si nous en perdons encore, alors il n'y aura plus de Clan du Vent.

    -Partons maintenant » dit Patte Folle, essoufflé.

    Étoile Filante ordonna à Moustache d'aller chercher Belle-de-Jour et Petit Aigle à la pouponnière. Puis guerriers et apprentis restants encerclèrent la reine et les deux anciens survivants. Belle-de-Jour fut la première à traverser la gorge. Puis ce fut au tour d'Aile de Grive, protégée par Moustache. Le reste du Clan suivit, mais Étoile Filante resta.

    « Le Clan du Vent n'a pas dit son dernier mot, Étoile Brisée, cracha le chef.

    -Peu importe où tu te cacheras, je te trouverai », répondit le matou tigré.

    Étoile Filante disparut dans les buissons, et le Clan du Vent prit la fuite dans la nuit.

    Source de l'article : La croisée des Clans (http://www.croiseedesclans.fr)


    3 commentaires
  • Pourquoi Nuage de Geai est-il aveugle ?

    Écrit par Victoria Holmes

    C'est une question que je me suis posée à maintes reprises, et, parfois, je suis tentée de répondre : parce qu'il est né ainsi ! Mais je sais que ce que les gens se demandent, c'est : pourquoi ai-je choisi de rendre un des personnages principaux aveugle, alors qu'il est tellement plus facile de créer des héros ayant leurs cinq sens ?

    Eh bien, pourquoi pas ? Être un héros ne dépend pas de sa capacité à voir, entendre ou courir très vite ; l'héroïsme dépend de ce que vous êtes à l'intérieur, du type de personne (ou de chat) que vous êtes. J'ai toujours su que Nuage de Geai serait l'un des personnages principaux du Pouvoir des Étoiles, même s'il était aveugle ! Il n'avait pas besoin de voir pour être courageux, curieux, et être enclin à se battre pour ce qu'il croit être juste, toutes les qualités vitales d'un héros.

    J'ai beaucoup apprécié le défi qu'était l'écriture du point de vue d'un chat aveugle. Nuage de Geai est incapable de décrire une scène en la regardant, mais il a quatre autre sens : l'odorat, le toucher, l'ouïe et le goût. J'ai commencé, et ce délibérément, Le Pouvoir des Étoiles - Livre 1 : Vision, de son point de vue car je voulais écrire le premier chapitre avec des détails trompeurs qui auraient amené le lecteur à ne pas soupçonner une seconde que le narrateur était aveugle. Nous voyons des scènes habituelles de la vie au sein du Clan et partageons l'excitante et périlleuse chasse aux renards avec les trois chatons, et n'apprenons que Nuage de Geai est atteint de cécité que lorsqu'il se plaint que Feuille de Lune ait pitié de lui. Je voulais que le lecteur apprenne à le connaître, qu'il partage son sens de l'aventure et sa loyauté envers les membres de son Clan avant de savoir qu'il est aveugle, ce qui aurait fait de lui l'objet de pitié. Nuage de Geai veut être traité comme les autres apprentis - et donc, ne pas être jugé par le lecteur !

    Mais, même une fois que vous savez qu'il est aveugle, Nuage de Geai n'est pas le type de personnage dont vous pouvez facilement avoir pitié. De la frustration, de l'incrédulité, parfois même de l'exaspération, mais jamais de la pitié ! Il aurait été bien plus facile de faire de lui un petit ange aveugle qui accepte patiemment sa cécité. Mais alors, ç'aurait été un personnage ennuyeux ! Nuage de Geai est irritable et difficile, mais il sait qu'il est aussi courageux et qu'il a la même force physique que n'importe quel apprenti, mais ne supporte pas le fait qu'il ne puisse pas être un guerrier. Feuille de Lune peut en témoigner, Nuage de Geai a des talents de guérisseur - il mémorise instantanément les herbes et les remèdes - et, la guérisseuse l'a bien compris, il a un lien spécial avec leurs ancêtres. Devenir guérisseur était le destin de Nuage de Geai.

    En plus d'être aveugle, toujours de mauvaise humeur et ambitieux, je voulais faire de Nuage de Geai un chat avec des pouvoirs uniques. Il peut voir dans ses rêves et entrer dans ceux des autres, ce qui lui donne accès à leurs pensées et craintes les plus profondes. Il est également capable de percevoir les pensées des autres chats, de voyager dans leur mémoire et vivre à travers eux des événements de leur passé. Nuage de Geai a des dons de vision remarquables, et peut voir la véritable nature des autres. Lorsque nous le rencontrons pour la première fois, ce n'est qu'un chaton ; en outre, il ne maîtrise pas totalement ses pouvoirs et ne sait pas comment les utiliser pour aider les autres. Nuage de Geai est fier, entêté, et pense qu'être capable de s'aventurer dans les rêves des autres fait de lui un être plus fort qu'eux et lui donne un avantage, et ce en particulier lorsqu'il apprend que les autres Clans ont des problèmes. Pour remplir le rôle qu'il joue dans la prophétie - Ils seront trois, parents de tes parents, à détenir le pouvoirs des étoiles entre leurs pattes - il doit apprendre à utiliser son pouvoir pour le bien des membres de son Clan. Il est donc beaucoup plus amusant de le voir évoluer ; au début, il était égoïste et vindicatif !

    Nuage de Geai est un aveugle qui peut entrer dans les rêves de ses congénères, un personnage têtu, difficile et qui a mauvais caractère, et qui veut à tout prix gagner le respect des autres chats. Le fait qu'il soit atteint de cécité n'est qu'un trait de sa personnalité - et Nuage de Geai serait le premier à vous dire qu'il ne veut pas être jugé à partir de ce qu'il est incapable de faire ! Et tous ces défis et contradictions font de lui le chat le plus amusant qu'il m'ait été donné de décrire...

    Texte tiré de « Why is Jaypaw blind ? », écrit par Victoria Holmes.

    Source de l'article : La croisée des Clans (http://www.croiseedesclans.fr)

    Pourquoi Nuage de Geai est-il aveugle ?


    14 commentaires
  • [Histoire inédite] Après Coucher de soleil : Le bon choix ?

    Feuille de Lune sortit des bois et se dirigea vers un endroit duquel tout le lac était visible. Elle avait laissé Cœur Blanc surveiller Étoile de Feu pendant qu'il dormait ; le chef du Clan du Tonnerre n'avait pas perdu de vie, mais son cou était abîmé, et il ne pourrait plus parler ni manger pendant un certain temps. Feuille de Lune frémit en se rappelant la vision de son père immobile, le collet resserré autour du cou, une traînée de sang partant de son corps et finissant sa course dans le lac dans lequel flottait le cadavre de Plume de Faucon.

    Avant que la paix ne revienne, le sang fera couler le sang...

    La prophétie s'était réalisée : Griffe de Ronce avait tué son demi-frère, Plume de Faucon, pour sauver Étoile de Feu. Feuille de Lune secoua la tête. Le Clan des Étoiles avait beau lui avoir envoyé en songe la vision de ronces et de griffes protégeant la clairière, lorsqu'elle avait entendu le chef du Clan du Tonnerre nommer Griffe de Ronce lieutenant, la seule chose qu'elle avait ressentie, c'était de la peur. Et sa première pensée à la vue du corps d'Étoile de Feu avait été que c'était Griffe de Ronce le coupable.

    Elle était désormais arrivée au sommet de la colline. Stupéfaite, elle s'arrêta net. Un chat était assis un peu plus loin. La tête baissée, les épaules voûtées, il lui tournait le dos.

    « Griffe de Ronce ? »

    Le guerrier se retourna. « Je ne m'attendais pas à te voir ici, Feuille de Lune », dit-il d'un ton morne.

    « Je...je viens souvent ici pour admirer le lac », miaula-t-elle. Son cœur battait la chamade. Cervelle de souris, se dit Feuille de Lune. Griffe de Ronce avait tué son propre demi-frère pour sauver Étoile de Feu. Il n'y avait aucune raison d'avoir peur de lui.

    Griffe de Ronce se leva. « Je ne veux pas te déranger. Poil d'Écureuil doit sûrement se demander où je suis, de toute façon.

    -Non, reste, lui dit Feuille de Lune. Il y a suffisamment de place pour nous deux.»

    Griffe de Ronce acquiesça, puis se rassit. Ses épaules se voûtèrent à nouveau, et il ferma les yeux.

    « Est-ce que tout va bien ? » demanda Feuille de Lune. Le guerrier semblait effondré. « C'est à cause de Plume de Faucon, n'est-ce pas ? » Il était normal qu'il soit triste pour son demi-frère.

    « Non, miaula Griffe de Ronce sans même relever la tête. C'est à cause de moi.»

    Feuille de Lune s'assit avec difficulté. Oh, mes précieux chatons, que se passera-t-il lorsque vous arriverez ? Elle chassa cette pensée ; elle avait du temps devant elle pour s'en préoccuper.

    « Tu peux te confier à moi, tu sais, dit-elle à Griffe de Ronce. Je suis guérisseuse. Ça fait partie de mon rôle.

    -Mais si tu n'étais pas guérisseuse, tu ne viendrais pas me parler, n'est-ce pas ? répliqua-t-il. Admets-le, Feuille de Lune, tu ne me fais pas plus confiance que les autres membres du Clan du Tonnerre, et tu souhaiterais qu'Étoile de Feu ne m'ait jamais nommé lieutenant.»

    Feuille de Lune frémit. « C'est grâce à moi si Étoile de Feu t'as choisi !

    -Je parie que tu préférerais n'avoir jamais fait ce rêve.»

    Feuille de Lune soupira. « Peu importe que j'aie confiance en toi ou non, le Clan des Étoiles t'as désigné, et ma sœur est amoureuse de toi. J'espère seulement que tu feras les bons choix pour tout le monde.»

    Griffe de Ronce baissa les yeux. « Et concernant les événements d'aujourd'hui ? Tout est de ma faute.

    -Quoi ? » Feuille de Lune n'en revenait pas. « Comment peux-tu dire ça ? Tu as sauvé Étoile de Feu !

    -Mais j'ai dû tuer mon propre demi-frère. Mon premier jour en tant que lieutenant, et j'ôte déjà la vie d'un chat. Tu trouves que c'est un bon début ?

    -Tu n'as pas eu de chance, concéda Feuille de Lune. Mais, aux yeux du Clan, tu es un héros. »

    Griffe de Ronce croisa son regard. « Vraiment ? Et ils ne me reprochent pas le fait que je sois devenu lieutenant sans avoir eu un seul apprenti, peut-être ? »

    Feuille de Lune tressaillit. Le guerrier avait raison : de nombreux chats désapprouvaient le choix d'Étoile de Feu ; le code du guerrier exigeait que, pour devenir lieutenant, il fallait avoir servi de mentor à au moins un novice. Et elle partageait leurs craintes. La violence et l'effusion de sang d'aujourd'hui était-elle une punition pour avoir enfreint le code du guerrier ? Mais, si le Clan des Étoiles n'était pas d'accord, pourquoi lui avoir envoyé un signe destinant Griffe de Ronce à seconder le chef du Clan du Tonnerre ? Elle secoua la tête pour chasser cette pensée.

    « J'aurai beau essayer, je ne ferai jamais rien de bien », grogna le lieutenant. Feuille de Lune fut surprise par l'amertume dans sa voix. « Je n'apporterai jamais rien d'autre que des ennuis, tout ça parce qu'Étoile de Feu m'a choisi alors que je n'aurais jamais dû l'être. Mes camarades de Clan ne me faisaient déjà pas confiance avant : maintenant, ils m'accusent de tous leurs malheurs. Quoi que je fasse, je détruirai mon propre Clan. »

    Le sang battait aux tempes de Feuille de Lune, et ses yeux étaient éblouis par la lueur du soleil couchant.

    En frémissant, la guérisseuse se rendit compte que les paroles de Griffe de Ronce sonnaient comme une prophétie...

    Traduction du texte original : « After Sunset : The Right Choice ? », écrit par Victoria Holmes

    Source de l'article : La croisée des Clans (http://www.croiseedesclans.fr)

    [Histoire inédite] Après Coucher de soleil : Le bon choix ?


    2 commentaires
  • [Histoire inédite] Feuille de Lune et Plume de Jais : Nous devons parler

    Durant la saison des feuilles mortes, cinq lunes après la mort, dans des circonstances obscures, de Plume de Faucon, sur le territoire du Clan du Tonnerre, Feuille de Lune attend Plume de Jais, cachée derrière un buisson. Lorsqu'elle aperçoit le guerrier se promenant le long de la frontière, de l'autre côté du ruisseau, elle se met à découvert. Il ignore qu'elle est là.

    Feuille de Lune : Plume de Jais, attends !

    Plume de Jais : Feuille de Lune ?! Qu'est ce que tu fais ici ?

    Feuille de Lune : Je...je voulais te voir.

    Plume de Jais (inquiet, il regarde autour de lui pour vérifier que personne ne les observe) : Pourquoi ?

    Feuille de Lune (surprise) : Parce que ça fait des lunes que je ne t'ai pas parlé ! Et...et il y a quelque chose que tu dois savoir.

    Plume de Jais (avec amertume) : Non, nous n'avons plus rien à nous dire, Feuille de Lune. Nous appartenons à deux Clans ennemis, tu te rappelles ?

    Feuille de Lune : Pourquoi es-tu comme ça ? Pour moi aussi ç'a a été dur, tu sais. Mais le Clan du Tonnerre a besoin que je sois leur guérisseuse. Je n'ai pas le choix.

    Plume de Jais : Tu as eu le choix et tu as préféré rester avec eux ! Tu vois, je ne devrais même pas être en train de te parler. Que se passera-t-il si quelqu'un nous voit ? Mon Clan recommence tout juste à me faire confiance, et c'est en grande partie grâce à Belle-de-Nuit.

    Feuille de Lune : Belle-de-Nuit ? Pourquoi ?

    Plume de Jais (mal à l'aise) : Elle...elle a donné naissance à nos chatons il y a peu de temps. Étoile Solitaire l'annoncera lors de la prochaine Assemblée.

    Feuille de Lune (stupéfaite, à voix basse) : Oh, je l'ignorais.

    Plume de Jais : Eh bien, que pensais-tu que j'allais faire ? Laisser mon Clan penser que ma loyauté allait au Clan du Tonnerre ? Belle-de-Nuit est quelqu'un de bien, et c'est une bonne mère.

    Feuille de Lune : (lui coupant la parole) : Tu avais raison, Plume de Jais. Nous n'avons plus rien à nous dire, désormais. Au revoir.

    ***

    Avant que Feuille de Lune ne puisse partir, trois membres du Clan du Tonnerre apparaissent : Griffe de Ronce, Flocon de Neige et Nuage de Sureau.

    Griffe de Ronce : Feuille de Lune ! Est-ce que tout va bien ?

    Feuille de Lune : Oui, ça va.

    Flocon de Neige (s'adressant à Plume de Jais) : Qu'est ce que tu fais ici ? Le Clan du Vent n'a pas assez de guerriers pour envoyer de vraies patrouilles ?

    Plume de Jais : Bien sûr que si.

    Nuage de Sureau (curieux) : Mais alors, qu'est ce que tu fais là ?

    Plume de Jais : J'ai le droit de sortir du camp, tout de même !

    Feuille de Lune (d'un air fatigué) : Va-t'en, Plume de Jais.

    Flocon de Neige (regardant Feuille de Lune et Plume de Jais d'un air suspicieux) : Donc vous venez juste de vous rencontrer, c'est ça ?

    Plume de Jais : En effet.

    Nuage de Sureau : Je me souviens de toi ! Tu es revenu avec Feuille de Lune pendant l'attaque des blaireaux ! Mais après, tu es reparti...

    Griffe de Ronce : C'était il y a longtemps, Nuage de Sureau. Nous n'avons pas besoin de parler de cela maintenant.

    Feuille de Lune (à voix basse) : Non. Nous n'avons pas besoin de parler de quoi que ce soit.

    Flocon de Neige (protecteur) : Est-ce que Plume de Jais t'ennuyait ?

    Feuille de Lune : Non, c'est bon.

    Plume de Jais : Toi, au moins, les membres de ton Clan te croient.

    ***

    Trois chats du Clan du Vent arrivent : Étoile Solitaire, le chef ; Oreille Balafrée, un vétéran ; et Nuage de Lièvre, l'apprenti d'Oreille Balafrée.

    Étoile Solitaire : Bonjour, Griffe de Ronce. Il y a un problème ?

    Griffe de Ronce : Un de tes guerriers essayait de parler à Feuille de Lune.

    Plume de Jais : Oh, pour l'amour du Clan des Étoiles !

    Oreille Balafrée (d'un air hostile) : Notre patrouille compte un guerrier et la vôtre deux chasseurs et un apprenti. Vous appelez ça un combat équitable ?

    Griffe de Ronce : Personne ne souhaitait se battre avant que tu n'interviennes, Oreille Balafrée. Mais si c'est vraiment ce que tu souhaites...

    Nuage de Sureau (impatient) : Ouais ! Je ne suis peut-être qu'un apprenti, mais je me bat aussi bien qu'un guerrier du Clan du Tonnerre !

    Nuage de Lièvre (d'un air méprisant) : Eh bien, si tu te bats comme un guerrier du Clan du Tonnerre, nous n'avons plus rien à craindre

    Nuage de Sureau : Viens ici et redis un peu ça, pour voir ! Je vais t'arracher les oreilles !

    Griffe de Ronce : Il est inutile de nous battre, Nuage de Sureau. Tu ne vois pas qu'ils te provoquent ?

    Oreille Balafrée : Quel est le problème, Griffe de Ronce ? Tu as peur que mon apprenti t'arrache la fourrure ? Ou alors tu penses que nous avons peur de nous battre ? Le Clan du Vent n'est plus votre allié, maintenant qu'Étoile Filante est mort. Nous sommes le Clan le plus puissant, désormais, et je pense qu'il est temps que vous le découvriez par vous-mêmes.

    Flocon de Neige : Tout le monde sait pourquoi vous courez si vite : c'est parce que vous êtes habitués à prendre la fuite !

    Étoile Solitaire : Griffe de Ronce, on dirait que tes guerriers ont vraiment envie de se battre. Tu comptes les laisser faire ?

    Griffe de Ronce : Je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas, si tu laisses tes chasseurs les insulter.

    Nuage de Lièvre : Je pourrais facilement faire déguerpir cet imbécile d'apprenti. Tout le monde sait qu'il est à moitié chat domestique !

    Nuage de Sureau : Ma mère vivait sur le territoire des chevaux ! Ça ne fait pas d'elle une chatte domestique ! Aujourd'hui, ma loyauté va au Clan du Tonnerre.

    Oreille Balafrée : Le Clan du Tonnerre a souvent accueilli des chats domestiques par le passé, n'est-ce pas ? Par contre, pour ce qui est des chats d'autres Clans...ce n'est pas pareil. Comme pour Plume de Faucon.

    Flocon de Neige (grognant) : Il s'est introduit sur notre territoire pour tuer Étoile de Feu ! Que voulez vous que nous fassions ? Le conduire jusqu'à notre camp et le laisser se servir de gibier ?

    Griffe de Ronce : La mort de Plume de Faucon ne devrait pas vous affecter. C'est un traître ; il a enfreint le Code du Guerrier.

    Plume de Jais (regardant Feuille de Lune) : Oh oui, le Clan du Tonnerre fait toujours ce que stipule le Code du Guerrier.

    Feuille de Lune : Arrête, Plume de Jais.

    Étoile Solitaire : Venez. Peut-être que le Clan du Tonnerre peut se permettre de perdre son temps, mais nous avons une patrouille à finir. Griffe de Ronce, je suggère que tu ordonnes à tes guerriers de rester éloignés des terres du Clan du Vent - et de ses membres. La trêve ne dure que lorsque la lune est pleine, rappelles-toi, et mes guerriers se battront pour protéger ce qui leur appartient.

    Griffe de Ronce : Le Clan du Vent ne possède rien que nous voulions ! Flocon de Neige, Nuage de Sureau, venez. Et toi aussi, Feuille de Lune.

    Feuille de Lune : Merci, Griffe de Ronce, mais je connais le chemin qui mène au camp.

    Nuage de Lièvre : Salut, chat domestique ! Je serai prêt, la prochaine fois !

    Nuage de Sureau : Prêt à être battu, tu veux dire ? Parce que c'est ce qui arrivera.

    Feuille de Lune (silencieusement, pour elle-même) : Au revoir, Plume de Jais. J'espère que tu ne regretteras pas que nous ne nous soyons pas parlés, aujourd'hui.

    Texte traduit de : « After Sunset : We Need to Talk », écrit par Victoria Holmes.

    Source de l'article : La croisée des Clans (http://www.croiseedesclans.fr)

    [Histoire inédite] Feuille de Lune et Plume de Jais : Nous devons parler


    9 commentaires
  • [Histoire inédite] Croc Jaune raconte la naissance d'Étoile Brisée

    Croc Jaune nous raconte tout ce qu'elle a enduré depuis la naissance de Petite Brisure.

    *

    Dès que j'ai découvert que j'attendais des chatons, j'ai su que c'était une punition du Clan des Étoiles. Les guérisseurs ne sont pas censés tomber amoureux. Mais relation avec Étoile Grise était mal, et je le savais.

    Cependant, je ne m'attendais pas à ce que le Clan de l'Ombre tout entier paie pour mes erreurs.

    J'ai gardé mon secret. Personne ne savait que leur guérisseuse attendait des petits, hormis bien sûr Étoile Grise, à qui je l'avais dit. Il était tellement heureux... J'aurais du être terrifiée. Avoir l'arrogance de croire que nous pouvons faire ce que nous voulons, sans conséquence...

    La mise bas fut difficile, horrible. Ça aussi, c'était un signe. Je m'étais faufilée hors du camp le matin, en sachant que mes chatons arrivaient. J'ai trouvé un creux dans un arbre mort. Il y avait une odeur de champignon et de pourriture. Je n'ai pas eu la force d'avancer davantage. J'espérais que la puanteur masquerait mon odeur tandis que je donnais naissance, seule dans les bois. Je ne souhaitais pas être trouvée par quiconque, même pas par Étoile Grise. Je voulais juste que cela s'arrête.

    J'ai eu l'impression d'être restée là durant trois jours. J'ai mal partout - de ma fourrure jusqu'à mes griffes. En tant que guérisseuse, j'aurais du être capable de m'occuper de moi-même, mais j'étais trop faible pour faire quoi que ce soit, même pour manger les herbes que j'avais prises.

    Finalement, il y eut trois chatons près de moi. Deux d'entre eux se tortillaient, l'autre était complètement immobile. Je l'ai poussée avec ma patte, mais elle était mort-née. Elle n'ouvrirait jamais les yeux. J'ai ramené les autres vers moi. Avec toute la force qui me restait, je me suis mise à les lécher, essayant de les réchauffer afin qu'ils se réveillent. L'un laissa échapper un gémissement au moment où je l'ai touché ; l'autre geignit doucement et agita les pattes. J'ai vu dès le début que ce mâle était un battant. Il faisait tellement de bruit que j'ai été étonnée qu'il n'ait pas attiré le Clan entier. Il a donné un petit coup de patte à sa sœur, mais elle réagissait à peine. 

    Je la léchais encore et encore, mais sa respiration ralentissait, jusqu'à ce que, finalement, elle s'arrête de respirer. Sa queue remua une dernière fois avant de retomber. J'ai enfoui mon museau dans sa fourrure, assaillie par le chagrin. C'était un signe du Clan des Étoiles. Ces chatons n'auraient jamais du voir le jour.

    J'ai dirigé mon attention vers le seul survivant de la portée. L'expression que j'ai vue sur son visage...Il était nouveau en ce monde - encore aveugle, il pouvait à peine se traîner jusqu'à mon ventre pour se nourrir. Et pourtant, je voyais déjà sur son visage une émotion...De la colère ? De la haine ? Je n'avais jamais vu un regard aussi effrayant.

    La peur m'a assaillie, et j'eus soudain froid. Peut-être ce petit n'était-il pas non plus destiné à survivre. Un chaton né avec tant de rage en lui ne pouvait qu'apporter des problèmes.

    Et puis il s'est tourné vers moi. Il était si petit, il avait besoin de moi. Peut-être avais-je mal interprété les choses. Ce n'était qu'un chaton, après tout - mon chaton, le fils d'Étoile Grise, le chat que j'aimais. Je ne pouvais pas le garder, mais je pouvais le regarder grandir. Je pouvais m'assurer qu'il devienne un bon guerrier. Lorsque je lui ai léché la tête, il a émis un ronronnement.

    J'ai enterré ses sœurs profondément, pour que personne ne les retrouve, avant de retourner au camp. J'ai traversé les sous-bois, la fourrure emmêlée et empestant, le chaton pendant de mes mâchoires. Je me suis arrêtée pour me nettoyer dans l'eau près de l'entrée du camp. Aucun chat n'aurait pu deviner le calvaire que je venais d'endurer.

    Étoile Grise s'est aperçu de notre présence dès la minute où nous avons franchi le tunnel de ronces. Il ne m'a même pas regardée ; il n'avait d'yeux que pour le chaton. Un regard plein d'espoir et d'émotion. Il s'est précipité pour me suivre dans la pouponnière.

    Bien sûr, Œil de Serpent était là avec ses deux petits, nés quelques jours auparavant. Son pelage brun pâle tigré et son ventre blanc avaient l'air de briller dans la pénombre de la pouponnière. Elle m'a regardée, les yeux plissés, l'air hostile. Je n'avais jamais aimé ni fait confiance à Œil de Serpent, mais c'était la seule reine, en ce moment. Je n'avais pas le choix.

    J'ai posé le chaton à ses pattes, et il a poussé un cri furieux.

    « Qu'est ce que c'est que ça ? demanda Œil de Serpent.

    -C'est un chaton, ai-je répondu.

    -C'est le mien », déclara fièrement Étoile Grise.

    « Ah oui ? répliqua sèchement Œil de Serpent. C'est un miracle. Si j'avais sur que les mâles pouvaient avoir des petits, j'aurais laissé Museau Balafré se débrouiller avec mes chatons. »

    Étoile Grise l'ignora. L'espace semblait réduit, avec lui. J'aurais voulu me presser contre sa fourrure et lui parler de tout ce que j'avais enduré, ces deux corps dans la forêt. Mais il ne me regardait toujours pas.

    Il s'est penché sur son fils et l'a reniflé. Lorsque le chaton tenta de lever sa tête, il remua la patte, qui se posa un instant sur le museau d'Étoile Grise.

    Surpris, le chef recula.

    « Regardez ça ! s'écria-t-il, ravi. C'est déjà un vrai petit guerrier ! »

    Le regard jaune d'Œil de Serpent posé sur moi me mettait mal à l'aise.

    « Sa mère désire rester anonyme, ai-je dit. Elle ne peut pas élever ce petit, et elle espère que tu prendras soin de lui à sa place.

    Œil de Serpent fouetta l'air de sa queue. « Quel type de stupidité est-ce là ? lança-t-elle. Et pourquoi devrais-je m'encombrer d'une autre boule de poils ? Je ne voulais pas non plus de ces chatons, mais je ne les donne pas à un autre chat pour autant. Ce n'est pas à moi de m'occuper de tous les chatons du Clan dont on ne veut pas.

    Lorsque Étoile Grise grogna, Œil de Serpent recula. « Ce chaton était voulu, cracha-t-il. C'est mon fils, et je le revendique toujours comme tel. C'est un honneur pour toi, chatte indigne. Qui ne voudrait pas être la mère du fils du chef - et peut-être le futur chef ? »

    Œil de Serpent siffla doucement. Mais elle savait qu'il était inutile de discuter avec Étoile Grise. Et peut-être avait-elle compris qu'en étant la mère du fils d'Étoile Grise - même si la tribu savait qu'elle n'était pas sa vraie mère -, elle détiendrait un certain pouvoir au sein du Clan.

    « Bien, c'est d'accord, cracha-t-elle. Confie-le moi. »

    En déposant mon fils au creux du ventre d'Œil de Serpent, j'eus un pincement au cœur. J'étais inquiète. Quelle vie aurait-il, avec une reine aussi ambitieuse qu'Œil de Serpent pour l'élever ? Personne ne saurait que j'étais sa mère, pas même mon propre chaton. Je ne pourrais jamais lui apprendre à être bon, à suivre le code du guerrier et à avoir confiance en la sagesse du Clan des Étoiles. Je ne pourrais espérer qu'il devienne ainsi.

    « Il s'appelle Petite Brisure » ai-je dit, la voix hésitante. Œil de Serpent regarda la queue courbée du chaton, comme une branche cassée, et acquiesça. C'est de là que chacun croirait qu'il tire son nom. Mais en vérité, je lui ai donné ce nom en référence au sentiment que j'ai ressenti dans ma poitrine après l'avoir abandonné, comme si mon cœur s'était brisé, comme si ma vie s'était déchirée.

    La plupart des chats considèrent Cœur de Renard, le lieutenant du Clan, comme la mère de Petite Brisure. Elle ne contredit jamais les rumeurs ; le fait que la tribu croit qu'elle était la vraie mère du fils d'Étoile Grise était un avantage. Elle est morte quelques lunes plus tard, dans une bataille contre des rats, près du Charnier, peu après qu'Œil de Serpent ait succombé au mal vert. Le lieutenant suivant, Pelage de Pollen, ne fit pas long feu non plus. À ce moment-là, Plume Brisée était assez âgé pour seconder Étoile Grise.

    Ce dernier pensait que son fils ferait un bon chef. Il ne voyait aucun des défauts de Plume Brisée - sa fourberie, sa cruauté, sa nature violente. Étoile Grise s'est désintéressé de moi. Dès le moment où il a posé le regard sur ce chaton, il n'a eu d'yeux que pour lui.

    Ma punition commença lorsque Plume Brisée accéda au pouvoir. J'ai alors réalisé quel monstre j'avais mis au monde. Mais c'était de ma faute, et je devais vivre avec. Et une partie de moi se rappelait du nouveau-né auquel j'avais donné naissance dans cet arbre mort.

    Quand j'ai dû le tuer pour protéger mon nouveau Clan, je savais que mon châtiment avait touché à sa fin. Je l'avais amené en ce monde ; je me devais de l'en renvoyer, aussi douloureux que ce soit.

    Mais j'avais trouvé un meilleur fils que ce que Plume Brisée avait jamais pu être. J'espérais seulement que Cœur de Feu deviendrait le grand chef qu'Étoile Brisée n'était pas, et que, d'une certaine manière, je l'avais aidé à le devenir.

    Alors, peut-être, le Clan des Étoiles me pardonnera.

    Source de l'article : La croisée des Clans (http://www.croiseedesclans.fr)

     


    12 commentaires
  • [Histoire inédite] La mort de Nuage Agile racontée par Coeur Blanc

    Ce n'était pas juste que seul Nuage de Neige soit devenu un guerrier. Nous étions aussi bons et travaillions aussi dur, mais Etoile Bleue nous a ignoré et traité comme des chatons insignifiants. 

    Nuage Agile disait que nous devrions faire quelque chose de si courageux qu'Etoile Bleue serait obligée de faire de nous des guerriers. Aucun de nous ne savait qui mangeait notre gibier autour des Rochers aux Serpents, mais Nuage Agile croyait que si nous y allions nous trouverons une piste à suivre, trouverons qui volait nos proies et revenir pour en informer Etoile Bleue. Et nous serions devenus des guerriers !

    Nuage Agile connaissait un passage pour sortir du camp en douce derrière la tanière des anciens, donc nous partîmes juste avant l'aube et allâmes droit vers les Rochers aux Serpents. Mes pattes tremblaient malgré moi. Je savais que mon mentor, Tornade Blanche, serait mécontent de moi car les apprentis n'étaient pas supposés quitter le camp sans autorisation. Mais il serait impressionné si j'aidais à sauver le Clan !

    L'odeur proche des Rochers aux Serpents était féroce et sombre. Je ralentis mais Nuage Agile poursuivit sa course.

    « Nuage Agile ! » lui criai-je alors qu'il sautait au-dessus d'un ruisseau. « Sois prudent ! »

    « Ne t'inquiète pas ! » lança-t-il. « Il n'y a rien ici. »

    A peine eut-il parlé, qu'un énorme aboiement retentit dans la clairière et que de puissantes mâchoires se refermèrent sur sa gorge. C'était un chien (le plus gros que j'aie jamais vu !). J'ai voulu m'enfuir le plus loin possible, mais je ne pouvais pas laisser tomber Nuage Agile.

    Nuage Agile se cabra, griffant et crachant, mais le chien le tenait fermement et le secouait comme s'il n'était qu'un vulgaire écureuil et le balança à l'autre bout de la clairière. J'ai couru et j'ai vu qu'il saignait mais il réussit à se lever et se retourna pour combattre. Le chien fonça vers nous, tête baissée, les crocs découverts et dégoulinants de bave. Je m'accroupis, attendis qu'il ne soit plus qu'à quelques longueurs de queues de souris et je bondis, griffes sorties. Pendant un moment, je pensais que nous allions y arriver. Un chien contre nous deux, c'était faisable.

    C'est alors que je vis les autres.

    Ils étaient au moins six, se déployant autour de la clairière, tous quatre fois plus grands que nous et même plus. Ils grognaient si fort qu'on croyait à un tremblement de terre. « Meute, meute, » aboyaient-ils. « Tuer, tuer. »

    Et ils s'élancèrent. Je fonçais, griffais, sautais. A travers les cris, je pu entendre Nuage Agile crachant et se débattant avec rage. Le monde s'écroulait, l'air était étouffant. Je tombai par terre et ne vis plus qu'une forêt de pattes, de lambeaux de fourrure et de sang. Puis je vis Nuage Agile s'échapper et grimper à un arbre. Je priais le Clan des Etoiles pour qu'il réussisse, mais d'énormes pattes le ramenèrent au sol. Alors le sang brouilla ma vision et je n'en vis pas plus. Mais je continuais à entendre. Je ne su pas quand la fin vint à Nuage Agile. Je me rappelle seulement qu'il s'est battu comme le Clan du Lion tout entier. C'est pourquoi je me souviendrais toujours de lui.

    Puis on m'envoya contre un rocher et tout devint noir.

    Je me réveillai dans la tanière de Museau Cendré, trois levés de soleil plus tard. Coeur de Feu et Flocon de Neige m'avaient trouvée et ramenée au camp. Museau Cendré me dit que j'avais fait des cauchemars, hurlant « Meute, meute,» et « Tuer, tuer. » dans mon sommeil, mais je ne pu m'en rappeler aucun.

    La première chose dont je me souviens est la sensation de la fourrure chaude de Flocon de Neige collée contre la mienne. Dès que je bougeai, il se réveillait comme s'il avait attendu tout ce temps pour mon réveil.

    Je savais que quelque chose n'allait pas. Ce n'était pas seulement la douleur - mon visage semblait froid, et je ne pouvais pas voir d'un côté. J'avais perdu un oeil ! Quand j'ai vu ce que m'avaient fait les chiens, j'ai souhaité être morte en me battant aux côtés de Nuage Agile. Et quand Etoile Bleue m'a donné mon nom de guerrière, Sans Visage, je ne savais plus qui j'étais.

    Je n'aurai pas survécu à ce sombre épisode si ce n'était pas pour Flocon de Neige. Il m'a donné une autre destinée, et je su que quoi que je fasse, tout irait bien. Aussi longtemps que Flocon de Neige m'aimera, je ne serais pas Sans Visage, mais Coeur Blanc.

    Texte tiré du livre "Secret des Clans", la mort de Nuage Agile racontée par Coeur Blanc.

    [Histoire inédite] La mort de Nuage Agile racontée par Coeur Blanc

    « See ? You're still beaufitul to me ♥ »


    117 commentaires
  • [Histoire Inédite] La réponse honnête de Petite Feuille

    « Bonjour ? Salut, je suis Petite Feuille. Tornade Blanche m'a dit que vous me cherchiez. Soyez les bienvenus dans le Clan des Etoiles et félicitations pour avoir réussi à trouver votre chemin ici, je sais que ce n'est pas facile. Ne vous inquiétez pas, vous serez autorisé à partir, mais d'abord nous devons parler, n'est ce pas, petit ? 

    Asseyons-nous sur ce carré de mousse, sous ce vieux saule. Il peut faire très chaud ici, assez pour brûler ta fourrure ! Mais la mousse nous gardera au frais. Etes-vous bien installés ?  Bon. Nous ne devrions pas être dérangés, ici. La plupart de mes camarades doivent déjà avoir trouvé un endroit où ils pourront profiter pleinement des rayons du soleil.

    Donc... vous aimeriez tout savoir sur Etoile de Feu et Tempête de Sable, c'est ça ? Eh bien... Etoile de Feu est le chef du Clan du Tonnerre et Tempête de Sable est sa compagne. Etoile de Feu est né chat domestique. Lorsqu'il est venu dans la forêt pour la première fois, il s'appelait Rusty. Non mais vous y croyez, vous ? Les Bipèdes donnent des noms ridicules à leurs chats ! Etoile Bleue a trouvé ce chaton curieux errant au bord de notre territoire, et... Quoi ? Vous savez déjà tout ça ? Ah, j'ai compris. Vous voulez savoir ce que je pense d'Etoile de Feu et de Tempête de Sable, n'est-ce pas ? Bien.

    Je ne vais pas prétendre que je ne sais pas pourquoi vous vous demandez ce que je pense d'Etoile de Feu. Chaque chat du Clan des Etoiles sait ce que je ressens, mais ils sont trop polis ou gênés pour me demander quoi que ce soit. Après tout, je suis guérisseuse. Nous ne pouvons pas avoir de petits ou de compagnons, notre rôle consiste à s'occuper de l'ensemble du Clan, comme si chaque chat était de notre famille.

    Et bien sûr j'ai rejoint le Clan des Etoiles, maintenant, alors qu'Etoile de Feu est bien vivant, avec encore quelques vies à perdre. Il a une compagne, aussi, qui lui a donné des chatons et est restée à ses côtés  tout au long de sa vie et n'a jamais cessé de l'aimer. Même lorsque les Clans ne semblaient pas pouvoir survivre dans leur nouveau territoire près du lac. Peut-être pensez-vous que j'aurais du abandonner depuis longtemps et accepter que nous ne pouvions être qu'amis ? Oui, c'est ce que vous pensez, je le lis dans vos yeux. Mais comme mes camarades, vous êtes trop gentil pour dire quoi que ce soit. Pensez-vous que je ne sait pas que cela est sans espoir ? Pensez-vous que je continue d'espérer qu'il sera mien un jour, que je cesserais d'être guérisseuse et que Tempête de Sable disparaîtra comme de la rosée ? Que tous les chats vont oublier que nous n'aurions jamais pu être ensemble ?

    ... Je suis désolée, tu m'as posé une question honnête et je devrais te répondre sans menacer de t'arracher la fourrure. La vérité, c'est que j'aime Etoile de Feu plus que jamais et je veille toujours sur lui, même en sachant qu'il ne pourra jamais être à moi. Son coeur appartient à Tempête de Sable et au Clan du Tonnerre. Mais mon coeur est à lui, et il le sera toujours. Je ne l'ai pas aimé au premier regard, vous savez. Quand il est arrivé dans la forêt, j'étais guérisseuse depuis plusieurs saisons et j'ai adoré apprendre. Savoir quelle herbe utiliser, apaiser mes camarades, partager les rêves du Clan des Etoiles et interpréter les présages pour la vie future du Clan.  Quelle ironie que l'une des dernières prophéties du Clan des Etoiles ait été une étoile filante enflammée. « Seul le feu sauvera le Clan » . Cela signifiait clairement que l'arrivée d'Etoile de Feu dans le Clan avait un rapport avec cette prophétie.

    Il a sauvé le Clan à plusieurs reprises, mais pas seulement celui du Tonnerre mais aussi les cinq Clans. Vous connaissez le Clan du Ciel, non ? Ce sont mes ancêtres et ceux d'Etoile du Tigre parce que nous sommes les descendants d'Etoile de Givre et sa compagne Aile de Colombe, qui sont resté dans le Clan du Tonnerre quand le Clan du Ciel a été chassé de la forêt.

    Au début, pour moi, c'était un apprenti comme les autres mais différent à cause de ses origines de chat domestique. Il était curieux, audacieux, mais aussi une vraie cervelle de souris, comme les autres. Je savais qu'Etoile Bleue avait un lien spécial avec lui, même s'il lui a fallu du temps avant de reconnaître qu'il était le feu qui sauverait le Clan. Ce n'est que lorsque Croc Jaune a rejoint notre Clan que j'ai commencé à voir Nuage de Feu différemment.  Il a refusé de se laisser intimider par la vieille chatte de mauvaise humeur, et pourtant il a appris à la respecter et a prit soin d'elle même quand ses camarades ne pouvaient pas voir au delà du fait qu'elle venait du Clan de l'Ombre.

    J'ai commencé à le regarder, l'écouter, lui parler à chaque fois que nos chemins se croisaient. J'ai arrêté de douter de lui, c'est sûr. Il était gentil, courageux, très fidèle. Je voyais en lui le chat qu'il était réellement et je savais la chance que nous avions de l'avoir parmi nous. C'était le feu qui sauverait notre Clan et le chat que je ne pourrais jamais aimer.

    Lorsque le Clan de l'Ombre a attaqué le camp du Tonnerre et que Museau Balafré m'a envoyée rejoindre le Clan des Etoiles (beaucoup trop tôt, hélas...), j'ai longtemps souhaité que Nuage de Feu me rejoigne. Je ne serais plus morte, alors.

    Même vivante, j'aurais du assumer mon rôle de guérisseuse, coupée à jamais de Nuage de Feu. J'aurais pu marcher à côté de lui tout au long de sa vie, d'abord lorsqu'il est devenu guerrier, puis lieutenant et enfin chef de Clan. Au lieu de cela, j'ai été condamnée à le regarder accomplir son destin de loin. J'ai commencé à arpenter les chemins du Clan des Etoiles, à sa recherche. Je n'ai jamais cessé d'essayer de l'aider. Je suis entrée dans ses rêves, partagé ses craintes, je l'ai guidé avec toutes les connaissances que le Clan des Etoiles m'a donné. Je sais combien il se réjouissait de me voir, combien il aimait sentir mon parfum sur sa fourrure. Pouvez-vous imaginer à quel point ça fait mal de ne plus pouvoir se rapprocher de lui maintenant que je suis au Clan des Etoiles ?

    Après une nuit sans lune, Tempête de Sable est devenue sa compagne et je savais que la rivière invisible qui nous séparait était devenue trop large pour sauter par dessus. Saviez-vous qu'il était venu me chercher dans un rêve et m'a expliqué qu'il devait passer à autre chose et ne pouvait pas être amoureux d'un souvenir ? Je ne suis pas un souvenir ! Ce jour-là j'ai voulu pleurer comme un chaton abandonné par sa mère.

    Je suis ici, je t'aime encore ! ai-je voulu lui crier. Je vais marcher à côté de toi pour toujours. Mais qu'est ce que ça représente face à l'amour et la chaleur que peux lui porter Tempête de Sable ? La présence d'une compagne solide pour l'aider à diriger le Clan et regarder leur famille grandir ensemble ? Je serais encore jeune quand Etoile de Feu vieillira. Mais Tempête de Sable le suivra étape par étape.

    Est-ce qu'Etoile de Feu aime Tempête de Sable ? Oh oui, je n'ai aucun doute à ce sujet. Elle est une bonne compagne pour lui, n'importe quel chat peut voir à quel point elle l'aime, combien elle croit en lui. Leurs filles sont des chattes merveilleuses et je les aime comme si elles étaient les miennes. 

    Feuille de Lune a eu un destin particulier, tout comme son père avant elle et c'est un honneur de marcher dans ses rêves et de la guider. Mais parfois, je ne peux pas m'empêcher de souhaiter que ce soit moi leur mère à la place, côte à côte avec Etoile de Feu et les regarder grandir ensemble. Je vais faire tout mon possible pour qu'il ne leur arrive rien, à elle ou sa soeur Poil d'Ecureuil jusqu'à ce que le moment soit venu pour elles de rejoindre le Clan des Etoiles.

    Regarde, la nuit tombe. Il est temps pour vous de partir. Nuage de Cerise va vous montrer le chemin. Hé ! Nuage de Cerise, viens par ici, s'il te plaît ! Merci de votre visite. J'espère que ce que je vous ai raconté vous a satisfait. Ne parlez à personne de cette conversation, surtout pas à Etoile de Feu ! Lui et Tempête de Sable sont heureux et c'est tout ce qui compte. Je pourrais souhaiter que les choses soient différentes mais elles ne le sont pas et ne le seront jamais. Je ne changerais pas un seul battement de coeur de ma vie si cela signifiait perdre, ne serait-ce qu'un instant, l'amitié d'Etoile de Feu.

    Maintenant, vous feriez mieux de partir, et que le Clan des Etoiles vous accompagne ! »

     Petite Feuille - dans "La réponse honnête de Petite Feuille", rédigée par Victoria Holmes. Traduction approximative effectuée par Didychu.

    119 commentaires
  • [Histoire inédite] La découverte de la Pierre de Lune

    Il y a bien des lunes, à l'aube de la forêt, les chefs de Clans n'arrivaient plus à communiquer avec leurs ancêtres. Les esprits leur apparaissaient en songe mais ils n'obtenaient jamais de réponses à leurs questions. A cette époque-là, il y avait un chat du Clan du Vent, nommée Aile de Papillon. Elle possédait une douce fourrure blanche et avait les yeux verts ; ses pattes étaient agiles et elle avait un coeur noble, mais elle ne tenait pas en place. Souvent distraite, elle oubliait facilement les choses.

    Lorsqu'elle revenait de la chasse, elle ne ramenait jamais de proies mais toujours des baies. Et quand on lui demandait pourquoi elle en avait pris, elle répondait qu'elle ne savait pas, mais que cela pourrait s'avérer utile.

    Plus d'une fois, Pelage d'Ajoncs (le lieutenant du Clan du Vent) aperçut Aile de Papillon traîner sur les territoires des autres Clans, là ou elle n'avait pas le droit d'aller. Pelage d'Ajoncs savait quel serait le prix à payer si elle se faisait prendre.

    Un matin, Vent dirigeait une patrouille à la frontière du Chemin du Tonnerre. Elle entendit soudainement le bruit d'un monstre de Bipède et regarda derrière elle en direction de ses guerriers. Son coeur rata un battement : Aile de Papillon était entrain de traverser le ruban d'asphalte, poursuivant une plume bleue qui voletait en direction du Clan de l'Ombre.

    « Aile de Papillon ! »

    Le miaulement du chef du Clan du Vent fut couvert par le rugissement du monstre. Au même moment, Pelage d'Ajoncs s'élança et se jeta sur Aile de Papillon, la projetant de l'autre côté du Chemin du Tonnerre.

    « Ne bougez pas ! » ordonna Vent au reste de la patrouille pendant qu'elle traversait la route. Elle était furieuse. Pelage d'Ajoncs n'était pas seulement son lieutenant ; c'était aussi le père de ses chatons.

    « Cervelle de souris ! lança Vent à la chatte blanche. Tu aurais pu être tuée - vous auriez pu être tués tous les deux !

    - Je suis désolée, Vent, miaula-t-elle. J'avais l'impression qu'elle m'appelait.

    - La plume ? demanda Vent. Et où t'appelait-elle ? »

    Aile de Papillon tourna la tête en direction d'une chaîne de montagnes au loin, bien au-delà des territoires de la forêt.

    * * *

    « Fort bien, miaula Vent. Suis ta plume, garde la tête dans les nuages, ne mange rien d'autre que des baies ; je ne m'en soucie plus. Si tu n'es pas capable de respecter le Code du Guerrier, alors nous ne pouvons plus t'accueillir dans notre Clan. Va-t-en ! »

    Le visage d'Aile de Papillon se décomposa. « Mais...j'appartiens au Clan du Vent !

    - C'est ta punition, Aile de Papillon. »

    Accablée par le chagrin, Aile de Papillon quitta ce qui avait été son doux foyer. Elle marcha toute la journée, contourna le territoire du Clan de l'Ombre et se dirigea vers les montagnes. Au fur et à mesure qu'elle avançait, l'herbe sous ses pattes commençait à disparaître, le sol devint rocailleux et les arbres laissèrent place à des rochers aussi grands que le Grand Rocher des Quatre Chênes.

    Le soleil se mit à décliner, puis se coucha derrière la montagne.

    Aile de Papillon était entrain de lécher ses pattes couvertes d'égratignures lorsqu'une grive sortit d'un buisson et se mit à voler au ras du sol. Elle lui courut après mais, ayant remarqué quelque chose, ne vit même pas l'oiseau s'envoler dans le ciel orangé. Un large trou s'ouvrait dans la montagne.

    Elle entra dans le tunnel. L'obscurité régnait ; elle était une cible facile pour les prédateurs. Aile de Papillon renifla l'air ; elle ne sentit plus aucune trace d'un autre animal. La femelle se remit à avancer, sentant la pierre froide sous ses pattes.

    Au bout d'un moment, elle sentit que le tunnel devenait de plus en plus étroit et qu'il descendait en faisant des zig-zag.

    Parfois, elle voyait d'autres passages menant à d'autres directions, mais quelque chose la forçait à ne pas s'éloigner du sentier. Elle se sentit soudain légère, et sa tête se mit à tourner. Elle poursuivit sa descente, imperturbable.

    Elle ne savait combien de temps elle avait marché lorsqu'une nouvelle odeur parvint à ses narines : l'odeur de l'air frais de l'extérieur et du gibier.

    * * *

    Aile de Papillon s'arrêta. Devant elle, il y avait une caverne étincelante. Elle remarqua, au-dessus d'elle, un trou qui laissait voir le ciel étoilé et la lune. La lumière de l'astre inondait la pièce et jaillissait droit sur une pierre au centre de la grotte.

    Elle faisait trois longueurs de queue de renard de haut et scintillait comme des gouttes d'eau sur une toile d'araignée.

    La femelle s'avança.

    Suivant un instinct qu'elle ne comprenait pas, elle s'allongea par terre, ferma les yeux et pressa son museau contre la surface froide de la pierre. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle vit une multitude de chats scintillants.

    « Bienvenue, Aile de Papillon. Tu as finalement trouvé la Pierre de Lune, murmura un des esprits. C'est un lieu sacré. Tu dois faire part de ta découverte aux chats de la forêt.

    - Mais je ne peux pas ! dit-elle. J'ai été bannie.

    - Tu l'as été car nous avions besoin de ta curiosité, tes visions, ton ouverture aux présages de l'univers...Aile de Papillon, nous te choisissons pour devenir la première guérisseuse. »

    Le coeur de la femelle se remplit soudainement de joie. « Qu'est ce que ça veut dire ?

    - Tu vas dédier ta vie à ton Clan et apprendre à soigner avec des herbes, à décrypter les prophéties, tu conseilleras ton chef et protégeras ta tribu. »

    La femelle secoua la tête. « Vent ne m'autorisera jamais à revenir.

    - Est-ce vrai, Vent ? » demanda un esprit. Aile de Papillon se retourna et vit la silhouette sombre du chef du Clan du Vent. « Tu es entrain de rêver, Vent, chuchota-t-il. Accueille ta guérisseuse. »

    Le chef regarda Aile de Papillon dans les yeux, acquiesça puis disparut.

    « Voilà les chats que tu devras trouver », dit une autre voix. Trois félins apparurent devant-elle, puis chacun s'endormit.

    « Pelage Moucheté, du Clan de la Rivière, ronronna un chat étoilé en se blottissant contre le délicat félin écaille-de-tortue.

    - Coeur de Galet, du Clan de l'Ombre, murmura un autre en poussant le chat gris jusqu'à ce que celui-ci grogne dans son sommeil.

    - Et Taches de Nuages, du Clan du Tonnerre », dit le premier esprit en désignant de sa queue un chat au pelage noir, aux oreilles, au poitrail et aux pattes avant blancs.

    « Tu les rencontreras ici lors de la prochaine demi-lune, murmurèrent les chats étoilés. Nous vous apprendront tous les secrets que les guérisseurs doivent connaître. »

    Alors que leurs silhouettes commençaient à s'effacer, ne laissant plus que la lumière des étoiles pour l'éclairer, Aile de Papillon s'étira puis se replia sur elle-même et s'endormit. Cette nuit-là, elle dormirait près de la Pierre de Lune. Et, le lendemain, elle retournerait dans la forêt et deviendrait la première guérisseuse de l'histoire des Clans.

    Traduction tirée du livre Secrets of the Clans (source : Croisée des Clans) Réécrite par Didychu.

     


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique